Nord: poignardé à mort par voisin car la musique était trop forte

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Nord: poignardé à mort par voisin car la musique était trop forte

Publié le 17/09/2018 à 07:07
© Philippe HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un jeune homme de 19 ans a été poignardé à mort par son voisin, samedi à Lille. Une rixe aurait éclaté car le premier aurait écouté de la musique trop fort. L'auteur présumé des coups mortels a été interpellé.

Le motif évoqué est futile, le résultat dramatique. Un jeune homme de 19 ans a été tué à coups de couteau par un voisin, samedi 15 à Lomme, dans la région de Lille (Nord). L'enquête est en cours mais selon les premiers éléments et témoignages recueillis, la victime aurait eu le tord d'écouter de la musique trop fort.

C'est en effet l'un de ses voisins, âgé d'une trentaine d'années, qui serait l'auteur des coups mortels. Ce fameux samedi, vers 19h, une dispute a éclaté entre les deux hommes. Le plus jeune des deux aurait en effet eu pour habitude de pousser très fort le volume de sa musique. "On l’entendait parfois à l’autre bout de la rue... Mais bon, on ne tue pas quelqu’un car il y a du bruit, surtout qu’il était tôt", a témoigné une habitante du quartier à La Voix du Nord. Mais cette fois l'altercation a dégénéré et le voisin aurait sorti un couteau.

Voir: Homme poignardé dans le métro - un différent entre "voisins" à l'origine du meurtre

Il aurait ensuite frappé le jeune homme à quatre reprises. Des coups portés au torse qui auraient touché le cœur et le poumon. Prévenus, les secours n'ont donc pas pu sauver la victime qui est décédée sur place. Le voisin a été interpellé, une enquête a été ouverte.

C'est donc a priori une simple querelle de voisinage qui aura conduit à la mort de ce jeune homme à peine majeur. Quand au suspect, il risque jusqu'à 30 ans de prison.

L'immeuble où s'est déroulé le drame comprend une demi-douzaine d'appartements occupés par des jeunes en réinsertion sociale et gérés par une association. Selon le maire de la ville cité par France Bleu, aucun incident n'avait jusque-là était à déplorer.

Lire aussi:

Une policière croit rentrer chez elle et abat son voisin noir par erreur

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le voisin aurait poignardé le jeune homme car la musique était trop forte.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-