Nouveau gilet jaune dans le coma, gravement blessé à Bourges

Nouveau gilet jaune dans le coma, gravement blessé à Bourges

Publié le 18/01/2019 à 12:48 - Mise à jour à 13:00
© GUILLAUME SOUVANT / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un manifestant gilet jaune a été gravement blessé à Bourges samedi. Ses jours ne sont pas en danger mais il a tout de même été placé dans un coma artificiel. L'IGPN, la police des polices, a été saisie pour faire la lumière sur l'affaire.

Un manifestant gilet jaune a été gravement blessé lors de la manifestation du samedi 12 à Bourges. Ses jours ne seraient pas en danger mais l'homme, dont l'identité n'a pas été révélée tout comme la nature de sa blessure, a tout de même été placé dans un coma artificiel.

Il se serait présenté lui-même à l'hôpital peu après avoir été blessé selon une source policière citée par LCI. Il a alors progressivement perdu l'usage de la parole.

Vu la gravité de ses blessures, le gilet jaune de 36 ans a été transféré à l'hôpital de Tours. Une enquête de police a été ouverte pour déterminer dans quelles circonstances le manifestant a été blessé ainsi.

A voir aussi: Pompier gilet jaune dans le coma: Olivier aura-t-il des séquelles à vie?

Des enquêteurs sont chargés de visionner tous les films tournés ce jour là mais aussi de recueillir des témoignages de personnes présentes sur les lieux.

L'IGPN, surnommée "la police des polices", a quant à elle été saisie par le procureur de la République de Bourges Joël Guarrigue.

Samedi 12, pour l'acte 9 de la mobilisation, des groupes de gilets jaunes avaient appelé à se rassembler à Bourges et à Paris. Dans les deux cas, des violences avaient éclaté comme dans d'autres villes de France notamment Bordeaux où un gilet jaune, pompier volontaire, a été atteint à la tête par un tir de LBD.

Ce père de famille a par ailleurs aussi été placé dans un coma artificiel à sa prise en charge par les secours. Jeudi 17, il était en réanimation et son état de santé s'améliorait selon son épouse.

A Bourges donc, le centre-ville avait été interdit mais pas moins de 600 manifestants avaient réussi à y pénétrer. La police avait alors usé de grenades lacrymogènes, de tirs de LBD et de canon à eau pour répliquer aux jets de projectiles dont ils faisaient l'objet.

Lors de ces affrontements, 11 personnes dont deux CRS avaient été blessés selon la préfecture.

A lire aussi:

"Gilets jaunes" gravement blessés: la colère monte et met la police sous pression

Gilet jaune dans le coma: les policiers ont-ils caché des preuves? (vidéo)

"Gilets jaunes": l'ex-boxeur Christophe Dettinger a fait appel de son placement en détention provisoire

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un manifestant gilet jaune a été gravement blessé lors de l'acte 9 à Bourges, il a été placé dans un coma artificiel.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-