Paris: fusillade entre bandes rivales en pleine rue, 3 voyous blessés

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Paris: fusillade entre bandes rivales en pleine rue, 3 voyous blessés

Publié le 25/11/2016 à 15:39 - Mise à jour à 15:44
©Lancelot Frédéric/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Des bandes rivales se sont affrontées à coup d'armes à feu en pleine rue, dans la nuit de jeudi à ce vendredi dans le XIXe arrondissement de Paris.

C'est un miracle que le bilan ne soit pas plus lourd. Une fusillade entre des bandes rivales a éclaté en pleine rue dans le nord-est de Paris, dans la nuit de jeudi 24 à ce vendredi 25. Trois blessés ont été identifiés par les secours, deux atteints aux jambes, un troisième au thorax.

Il était aux alentours de minuit lorsque les premiers tirs ont retenti entre les immeubles de l'avenue Simon Bolivar, dans le XIXe arrondissement de la capitale, selon Le Parisien. Des bandes rivales se seraient ainsi affrontées à coup d'armes à feu sur cette avenue avant de visiblement se poursuivre sur plusieurs dizaines de mètres, voire quelques centaines, jusqu'à l'intersection entre la rue de la Villette et la rue Fessart, toujours dans l'arrondissement populaire du nord-est de la capitale.

Au total, trois blessés ont été pris en charge par la police et les secours. Les deux premiers étaient atteints aux jambes tandis que le dernier, découvert dans le Xe arrondissement voisin, était touché au thorax. Aucun d'eux n'était toutefois en danger de mort, toujours selon le quotidien de la capitale. Ils ont été pris en charge par des hôpitaux de Paris.

Sur les lieux de la fusillade, plusieurs douilles et cartouches de 9mm, un calibre équipant généralement des armes de poing de type pistolet semi-automatique, ont été retrouvées. Des impacts de balle ont également été constatés sur le rideau de fer d'une boulangerie tout proche. Fort heureusement, aucun passant n'a été atteint par les balles perdues. Une enquête a été ouverte et confiée aux hommes du deuxième district de police judiciaire.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Des impacts de balles perdues ont été retrouvés sur la devanture d'une boulangerie.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-