Paris: un couple égorgé, probablement à la disqueuse, retrouvé dans son appartement

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Paris: un couple égorgé, probablement à la disqueuse, retrouvé dans son appartement

Publié le 22/05/2015 à 12:56 - Mise à jour à 13:15
©Mark Hunter/Flickr
PARTAGER :

Auteur(s): DD.

-A +A

Un couple a été retrouvé égorgé dans son appartement dans le 20e arrondissement de Paris ce vendredi matin. La femme était morte à l'arrivée des secours, l'homme est dans un état critique. Sur les lieux, une disqueuse tournait encore à l'arrivée des secours.

C’est une scène d’horreur à laquelle ont dû être confrontées les forces de police ce vendredi dans le 20e arrondissement de Paris. Alertées par le gardien d’un immeuble qui a donné l’alerte car il aurait été étonné de voir les volets fermés, les autorités ont découvert dans un appartement, dans une mare de sang, une femme morte de multiples blessures tranchantes, et un homme égorgé et blessé au ventre, mais cependant toujours vivant. La femme, âgée d’une trentaine d’années, gisait sur le lit. Elle était enceinte de trois mois, selon les informations révélées par LCI.

L’arme à l’origine de ces blessures, même si cela n’est pas encore une certitude, serait une disqueuse, que les policiers ont trouvé encore train de fonctionner en rentrant dans l’appartement. L’homme a été évacué, et la complexité de son transfert hors de son logement situé au deuxième étage laisse penser qu’il est dans un état critique.

L’enquête qui vient de débuter n’exclut aucune piste, et les autorités n'ont pas communiqué pour l’instant sur des détails précis. Tout juste sait-on que le couple avait déjà fait parler de lui pour des questions de violences conjugales dans le passé, et que la configuration de la scène laisse présager d’un homicide suivi d’une tentative de suicide.

Cité par BFMTV, Luc Poignant, membre du syndicat Unité SGP Police, laisse en effet deviner ce scénario: "Il semblerait que ce soit peut-être lui qui aurait mis fin aux jours de sa compagne. Il aurait tenté de mettre fin à ses jours après l'acte qu'il aurait commis".

 

Auteur(s): DD.


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L'arme ayant permis de perpétrer les faits serait une disqueuse (photo d'illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-