Pompier gilet jaune dans le coma : Olivier aura-t-il des séquelles à vie ?

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 18 janvier 2019 - 11:23
Image
Olivier B. blessé à Bordeaux lors de la manifestation des gilets jaunes.
Crédits
©Capture d'écran Twitter
Olivier, le pompier gilet jaune gravement touché par un tir de LBD à la tête lors d'une manifestation à Bordeaux, est sorti du coma et son état de santé s'améliore.
©Capture d'écran Twitter
Olivier, pompier gilet jaune blessé par un tir de LBD lors d'une manifestation à Bordeaux, est sorti du coma. Jeudi soir, son état de santé s'était nettement amélioré selon son épouse. Le côté gauche du visage du pompier réagit très peu.

Olivier, pompier gilet jaune, se remettra-t-il du tir de LBD dont il a été victime lors d'une manifestation à Bordeaux samedi 12? Après avoir été plongé dans le coma le pompier volontaire a été placé en réanimation.

Sa femme Cindy, très active sur Facebook, a indiqué que jeudi 17 les nouvelles sur son état de santé étaient rassurantes.

"Un jour, un progrès!", s'est-elle d'ailleurs réjouie avant d'informer ses amis qu'Olivier était maintenant réveillé et avait commencé à manger. Alors que les jours précédents il souffrait de fièvre, celle-ci avait disparu jeudi.

A voir aussi: "Ils lui ont tiré en pleine tête" - la colère de la femme d'Olivier, victime de LBD

Son côté gauche, vraisemblablement paralysé jusque-là avait aussi commencé à réagir. Son visage cependant restait figé de ce côté, certainement à cause du choc du tir de LBD qui l'a justement touché à la tête.

"Il commence à parler, même si n'est pas très clair encore et m'a dit vouloir rentrer à la maison", s'est aussi félicité la mère de famille en ajoutant que les médecins se disaient confiants quant à la guérison du patient.

Ce pompier volontaire participait à une manifestation de gilets jaunes dans la rue Sainte Catherine à Bordeaux lorsqu'il a été touché par un tir de LBD, lanceur de balles de défense, de la police.

Sa femme qui a assisté à la scène dramatique est furieuse contre la police et a dénoncé la "violence" dont elle avait fait preuve jeudi. "Je ne pardonne pas cet acte barbare, ce n'est pas possible, je suis désolée mais entre la tristesse et la colère... C'est un tsunami dans la tête. Je n'arrive pas à avancer".

A lire aussi:

Gilet jaune dans le coma: les policiers ont-ils caché des preuves? (vidéo)

Info France-Soir - Gilet jaune dans le coma à Bordeaux: une enquête de l'IGPN ouverte

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Olaf Scholz
Olaf Scholz, prince autoritaire à Hambourg, technocrate défaillant et chancelier chancelant
PORTRAIT CRACHE - Olaf Scholz est une énigme, mais on ne prend aucun plaisir à la résoudre. Gauchiste à l’époque de la RFA, puis élu centriste du SDP dont il devient l...
01 mars 2024 - 14:08
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.