Prêtre égorgé: Saint-Dié-des-Vosges ne veut pas non plus inhumer Abdel Malik Petitjean

Prêtre égorgé: Saint-Dié-des-Vosges ne veut pas non plus inhumer Abdel Malik Petitjean

Publié le 09/08/2016 à 12:05 - Mise à jour à 12:08
©Stringer/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Après le refus du maire de Montluçon, c'est au tour de celui de Saint-Dié-des-Vosges de préciser qu'il ne souhaite pas accueillir la sépulture de l'un des terroristes de Saint-Etienne-du-Rouvray, Abdel Malik Petitjean.

Le maire de Saint-Dié-des-Vosges, David Valence, interrogé ce mardi 9 sur France Bleu Sud Lorraine s'est exprimé sur le fait d'accueillir la dépouille de l'auteur de l'assassinat du prêtre Jacques Hamel: "Je n'ai pas été contacté par la famille, mais pour parer à toute éventualité, je préfère d'ores et déjà dire que la ville ne souhaite pas inhumer l'un des terroristes de Saint-Etienne-du-Rouvray".

Le maire a préféré mettre les choses au clair car Abdel Malik Petitjean est né à Saint-Dié-des-Vosges en 1996, avant de déménager dans l'est de la France, à Montluçon dans l'Allier puis à Aix-les-Bains en Haute-Savoie dans les dernières années de sa vie.

Le maire UDI de cette ville de Lorraine a précisé "il est souhaitable que les lieux de sépulture ne soient pas les lieux où les personnes ont vécu". L'inhumation du terroriste doit se faire "en toute sécurité et dans la plus grande discrétion" afin d'éviter "un phénomène de culte néfaste à leur mémoire que certains pourraient organiser", a-t-il expliqué.

David Valence a tenu à régir après le refus du maire de Montluçon, Daniel Dugléry, d'inhumer dans sa commune Abdel Malik Petitjean. "Ma décision est très simple. Il y a quatre points pour être inhumé dans une commune: être décédé dans cette commune, y résider, y posséder un caveau familial ou y être inscrit sur les listes électorales. Aucune des quatre ppints n'est étable. J'applique les lois de la République" avait il précisé au quotidien La Montagne

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le maire de Saint-Dié-des-Vosges souhaite que le terroriste soit inhumer en toute discrétion afin d'éviter les phénomènes de culte.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-