Prison de Sequedin: un détenu filme des rats dans la cour et saisit la justice (VIDEO)

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Prison de Sequedin: un détenu filme des rats dans la cour et saisit la justice (VIDEO)

Publié le 21/10/2016 à 14:28 - Mise à jour à 14:42
©Nguyen Huy Kham/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

La justice s'est penchée jeudi sur le cas de la prison de Sequedin, dans la métropole lilloise. Un détenu dénonce la présence de centaines, voire de milliers de rats dans l’établissement pénitentiaire.

Les images de cette vidéo amateur ne vont pas améliorer la triste réputation des prisons françaises. Un détenu de la prison de Sequedin, près de Lille, a saisit le juge des référés, pour dénoncer la présence massive de rats dans les bâtiments de l'institut pénitentiaire.

"Quand on est en promenade, les rats marchent à côté de nous (...) C'est impressionnant le bruit qu'ils font. Je n'arrive même plus à dormir (...). Ce sont des conditions de 1800, on est en 2016, dans une nouvelle prison (...). Ils sont en infraction totale avec la Convention européenne des droits de l'Homme. Je me sens humilié, rabaissé. J'ai fait des erreurs, je ne suis pas au Club Med, je suis en prison mais il y a un minimum. Je n'ai pas été condamné à être humilié, j'ai été condamné à une privation de liberté, d'aller et de venir. Point", s'insurge le détenu âgé d'une trentaine d'années.

Il affirme qu'à cause de la présence encombrante de ces centaines de rongeurs, les détenus n'arrivent plus dormir normalement, prendre des douches, se promener ou manger tranquillement dans leur cellule.

Une audience, sans la présence de l'homme qui a filmé ces images, a eu lieu jeudi 20 devant le tribunal administratif de Lille. Au cours du procès, l'avocate du ministère de la justice a reconnu la présence de rats dans la prison, mais à l'extérieur, pas dans les cellules. L'administration affirme mettre en œuvre des dératisations régulières, mais souligne que la prolifération des rongeurs est due au fait que les détenus jettent leur nourriture. 

La décision devrait être rendue d'ici lundi 24. Présent à l'audience, la bâtonnier de Lille a considéré "que la requête du prévenu concernait également les avocats dans l'exercice de leur profession".

(Voir ci-dessous la vidéo dénonçant la présence de rats à l'intérieur de la prison de Sequelin)

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un détenu de la prison de Sequedin, près de Lille, a saisit le juge des référés, pour dénoncer la présence massive de rats dans les bâtiments.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-