Pyrénées-Atlantiques: un jeune homme retrouvé vivant après quatre jours dans un ravin

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Pyrénées-Atlantiques: un jeune homme retrouvé vivant après quatre jours dans un ravin

Publié le 17/07/2016 à 10:57 - Mise à jour à 11:06
©DR
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Après avoir effectué une sortie de route, un jeune automobiliste s'est retrouvé coincé dans un ravin à Estérençuby dans le Pays Basque. Porté disparu, il a été retrouvé quatre jours plus tard, vivant et conscient mais souffrant de blessures et de déshydratation. Il a réussi à s'en sortir en buvant l'eau d'un ruisseau à l'aide d'une de ses chaussures.

Voilà une histoire qui relève du miracle. Après avoir passé quatre jours coincé dans un ravin, sans rien manger, un jeune homme de 29 ans a été retrouvé vivant et conscient à Estérençuby dans le Pays Basque vendredi 15.

Sans nouvelle de son fils depuis 24 heures, le père de Beñat Indaburu alerte la police mardi 12. La gendarmerie des Pyrénées-Atlantiques lance immédiatement un appel à témoins pour disparition inquiétante. Une quinzaine de gendarmes départementaux sont déployés dans le secteur de Saint-Jean-Pied-de-Port (Pyrénées-Atlantiques), accompagnés de onze gendarmes de haute montagne, de l'hélicoptère de Bayonne et de volontaires.  Trois jours durant, ils ratissent cette zone montagneuse où la famille de Beñat Indaburu pense qu'il a disparu. En vain.

Mais vendredi en fin d'après-midi, un berger entend un bruit important près d'une voiture abandonnée à Estérençuby, près de Saint-Jean-Pied-de-Port. Ayant entendu dire qu'un jeune homme avait disparu dans les environs, il fait le lien et prévient les gendarmes qui se rendent sur les lieux et découvrent le véhicule, qui correspond à celui de Beñat Indaburu, "fortement accidenté avec des traces de sang dans l'habitacle".  Ils ne tardent pas à retrouver le jeune homme coincé dans un ravin, 250 mètres plus loin. Après cinq heures de travail acharné, les secours réussissent finalement à l'en extraire. Souffrant de blessures et de déshydratation, la victime est ensuite hélitreuillée jusqu'au centre hospitalier de Bayonne. A l'heure actuelle, elle souffre de problèmes au niveau du cou et des vertèbres. "Mais c'est le moins pire qu'il puisse avoir", s'exclame son père, soulagé, au micro de France Bleu Pays Basque.

Une enquête a été ouverte afin de déterminer les circonstances de l'accident et a été confiée à la brigade Saint-Etienne-Baïgorry. Il semblerait que le jeune homme ait effectué une sortie de route. "On imagine qu'il a été projeté en dehors du véhicule, ou bien qu'il a tenté de s'en extraire pour rejoindre la civilisation et s'en sortir", avance une source proche de l'enquête, citée par Le Parisien. D'après son père, Beñat a réussi à survivre en buvant de l'eau d'un ruisseau qui passait à côté du ravin à l'aide de l'une de ses chaussures. "La gendarmerie nous dit qu'on pouvait le considérer comme un miraculé !", raconte Monsieur Indaburu. Et de conclure, des trémolos dans la voix: "Merci à tous ceux qui se sont mobilisés pour rechercher mon fils"

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Beñat Indaburu sur la photo de l'appel à témoins diffusé par la gendarmerie des Pyrénées-Atlantiques.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-