Rennes : 27 jeunes blessés, dont 4 très gravement, dans l'incendie de l'internat de l'école Supelec

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 23 mai 2017 - 11:34
Image
Un camion de pompier.
Crédits
©Frédéric Bisson/Flickr
L'incendie a frappé en pleine nuit.
©Frédéric Bisson/Flickr
Un énorme incendie s'est déclaré dans la nuit de lundi à ce mardi dans l'internat de l'école Supélec, près de Rennes. De nombreux étudiants, surpris dans leur sommeil, ont été touchés, pour certains gravement.

Au moins un des étudiants serait entre la vie et la mort. Un incendie de grande ampleur s'est déclaré dans la nuit de lundi 22 à ce mardi 23 dans l'internat de l'école Supélec à Cesson-Sévigné, près de Rennes, et a nécessité l'évacuation du bâtiment. Les flammes et les fumées ont blessé de nombreux jeunes, surpris dans leur sommeil: sur la cinquantaine d'évacués, 27 ont dû être hospitalisés, rapporte France Bleu Armorique. Quatre d'entre eux seraient même dans un état d'urgence absolue, a annoncé dans un premier temps Ouest-France, qui a ensuite révisé son bilan à une seule victime entre la vie et la mort.

Il était un peu moins de 3h du matin lorsque les pompiers sont arrivés sur les lieux du sinistre. Déjà, les flammes ravageaient l'internat et les épaisses fumées rendaient certains escaliers impraticables: certains des élèves ont ainsi dû être évacués par les fenêtres des étages via les trois grandes échelles mobilisées et la centaine de soldats du feu dépêchés sur place.

L'un des étudiants était en arrêt cardio-respiratoire lorsqu'il a été pris en charge puis évacué par les secours. La plupart des autres victimes présentaient des brûlures mais surtout des difficultés respiratoires provoquées par les émanations toxiques, certaines se sont également blessées en sautant des étages pour échapper aux flammes. Ce mardi matin, des canapés et des matelas étaient encore visibles autour du bâtiment, installés là par des élèves qui voulaient ainsi aider leurs camarades et amortir leur chute des étages.

L'intervention des pompiers s'est achevée vers 7h30 ce mardi matin. La police a ouvert une enquête pour tenter de déterminer les circonstances exactes du drame. Les cours ont été annulés pour toute la journée.

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.