Salah Abdeslam refuse son extradition

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Salah Abdeslam refuse son extradition

Publié le 19/03/2016 à 14:52 - Mise à jour à 15:01
©Capture d'écran VTM Nieuws
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Sven Mary, l'avocat de Salah Abdeslam, s'est exprimé ce samedi pour la première fois devant les journalistes suite au premier interrogatoire du terroriste présumé. Il a affirmé que son client "collabore avec la justice belge" mais refuse son transfert vers la France.

La ligne de défense a été clarifiée. Après avoir assisté à l'interrogatoire de Salah Abdeslam, placé en garde à vue depuis son interpellation vendredi 18 à Molenbeek (Bruxelles), son avocat s'est exprimé ce samedi 19 devant les journalistes précisant que le suspect-clé des attentats de Paris refusait son transfert vers la France, ce qui le retardera de plusieurs semaines, voire quelques mois. "La France demande son extradition. On refusera l'extradition vers la France", a indiqué Sven Mary devant les médias. Selon certains spécialistes, il s'agirait d'une stratégie pour permettre à l'avocat de mieux préparer sa défense.

Selon les dires de son conseil, le terroriste présumé, qui a été placé sous mandat d'arrêt par le juge d'instruction, a reconnu avoir été présent lors des attentats de Paris. Concernant son état de santé, son avocat a précisé que SAlah Abdeslam est alité en raison de sa blessure à la jambe. Il a également indiqué que son client "collabore avec la justice belge" et qu'un second interrogatoire aura lieu cet après-midi dans le cadre du mandat d'arrêt européen lancé contre lui.

Surnommé l'"avocat des crapules", en raison de ses clients sulfureux, Sven Mary avait déclaré la veille sur RTL ce qu'il avait déjà laissé entendre en janvier dernier: qu'il accepterait de défendre Salah Abdeslam. "L'environnement très proche de Salah Abdeslam m'a contacté pour me demander si j'acceptais de le représenter. Je leur ai confirmé que j'acceptais s'il souhaite que j'intervienne", avait-t-il fait savoir. Très réputé dans son milieu, il avait toutefois assuré dans les colonnes de L'Express qu'il devait bien réfléchir à la question: "un dossier comme celui-là, ça change la vie. La mienne, mais aussi celle de mes proches. Je dois discuter avec eux. J'ai une stratégie à adopter".

Du côté de la famille du terroriste présumé, c'est le soulagement. L’avocate de Mohammed Abdeslam, frère de Salah, s'est exprimée il y a quelques heures à la télévision belge RTBF: "Mohammed Abdeslam, avec qui je me suis encore entretenue il y a quelques minutes, m’a chargée de véhiculer ceci (…): ce qu’il souhaite dire, au nom de sa famille, c’est qu’il y a un sentiment de soulagement", a déclaré  Me Nathalie Gallant avant d'ajouter: "d’abord parce que Salah a été arrêté vivant. C’était une des espérances de la famille. Soulagement également parce que la chasse à l’homme a pris fin, et qu’il faut se rendre compte que cette famille est sous pression non-stop depuis quatre mois".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Sven Mary a annoncé que son client, placé sous "mandat d’arrêt" par le juge d’instruction, va "refuser l’extradition" vers la France.

Newsletter





Commentaires

-