Syrie: les forces du régime bombardent un hôpital d'Alep, 20 civils tués

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Syrie: les forces du régime bombardent un hôpital d'Alep, 20 civils tués

Publié le 28/04/2016 à 10:03 - Mise à jour à 10:21
©Diaa al-Din/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Au moins 20 civils ont été tués mercredi soir lors d’un raid aérien du régime de Damas contre un hôpital et un immeuble résidentiel contrôlés par la rébellion à Alep, dans le nord-ouest de la Syrie.

Si un cessez-le-feu est sensé être en place en Syrie depuis le 27 février entre les forces du régime et les rebelles modérés, l'aviation de Damas continue à bombarder avec violence la région d'Alep, arguant qu'elle serait aux mains de combattants du front al-Nosra ou de l'organisation Etat islamique qui ne sont pas pris en comptent par l'accord de cessation des hostilités.

Mercredi 27, des avions de chasse du régime de Bachar al-Assad ont bombardé un hôpital et un immeuble résidentiel d'Alep dans le nord-ouest du pays. Le dernier bilan établi par la défense civile de la Vville fait état de 20 civils morts.

L'Observatoire syrien des droits de l'homme a confirmé que les raids avaient été conduits par "des avions du régime" de Damas. L'unique pédiatre des quartiers est d'Alep, contrôlés par les rebelles, fait partie des morts. La plupart des patients de cet hôpital sont âgés et atteints de maladies chroniques. 

Ces derniers jours, les bombardements dans la province d'Alep, notamment dans la ville éponyme, coupée en deux depuis 2012, se sont multipliés, provoquant la mort de plus d'une centaine de civils depuis vendredi.Mercredi encore, avant les raids sur l'hôpital al Quds, 16 personnes avaient péri dans les bombardements qui ont visé aussi bien les quartiers rebelles que les quartiers contrôlés par le régime, selon un média syrien et des secouristes. 

Les Etats-Unis ont fermement condamné ces frappes visant les secouristes de la défense civile, surnommés les "casques blancs". Le porte-parole du département d’Etat, Mark Toner, a souligné que ces raids reflétaient "une tendance abjecte" dans les tactiques employées par le régime de Bachar al-Assad, où des personnels médicaux sont délibérément visés dans les zones tenues par les rebelles.

 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Au moins 20 civils ont été tués mercredi soir lors d’un raid aérien du régime de Damas contre un hôpital et un immeuble résidentiel contrôlés par la rébellion à Alep.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-