Tigre de Seine-et-Marne: reprise des recherches

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Tigre de Seine-et-Marne: reprise des recherches

Publié le 14/11/2014 à 07:32 - Mise à jour à 10:34
©Capture d'écran BFMTV
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): JmC
-A +A

Le tigre aperçu en liberté jeudi matin en Seine-et-Marne, à une quarantaine de kilomètres de Paris, court toujours. Les recherches pour le retrouver ont repris ce vendredi matin.

Il court toujours. Allégées dans la nuit, les recherches terrestres et aériennes pour retrouver un tigre en liberté près de la ville de Montévrain (Seine-et-Marne), à une quarantaine de kilomètres à l'est de Paris, ont repris ce vendredi matin.

Un hélicoptère équipé d'une caméra thermique a survolé en vain la région jeudi et une partie de la nuit, et devait continuer sa quête ce vendredi. Des véhicules de l'armée de terre et de la gendarmerie sont arrivés dans la matinée et plusieurs dizaines de policiers et de spécialistes ont repris les recherches.

Jeudi, des recherches dans un sous-bois aux alentours du supermarché et des battues dans la zone aux alentours, notamment avec un chien spécialisé, n'ont rien donné. Près de 200 personnes ont été mobilisées sur terrain, selon la préfecture de Seine-et-Marne.

"Il y a deux solutions, soit on arrive à l'endormir grâce à un fusil hypodermique avec des gens spécialisés, soit je l'abats", a déclaré sur BFMTV jeudi soir le lieutenant Robert Picaud, président de la louveterie de Seine-et-Marne.

"Dans la mesure du possible, on essaie de l'endormir. S'il se montre dangereux ou agressif, l'ordre sera donné de l'abattre", a de son côté précisé la préfecture.

Le félin avait été aperçu pour la première fois jeudi vers 8h30 par la femme du gérant d'un supermarché de Montévrain, qui l'a pris en photo. "C'est mon épouse qui l'a vu ce matin, sur le parking de l'Intermarché", a déclaré le commerçant, Jean-Baptiste Berdeaux. "Elle n'est pas sortie de la voiture et m'a appelé pour me dire +je crois que j'ai vu un lynx+".

La femme a pris l'animal en photo, que le couple a montrée à des policiers qui se trouvaient là. Des joueurs de tennis ont également déclaré avoir vu l'animal. Après vérification, les spécialistes ont vite déterminé qu'il s'agissait d'un tigre. Des traces de ses pattes ont été retrouvées, et l'animal pourrait peser entre 70 et 100 kilos.

Aussitôt l'information connue, la préfecture a lancé un appel à la population. Sur son site internet, elle a publie une "Information urgente" titré "Félin en liberté en Seine-et-Marne".

Dans cette alerte, la préfecture prévient qu'"un jeune félin aurait été aperçu en Seine-et-Marne, aux alentours de la commune de Montévrain. Le Centre opérationnel  départemental a été activé par le préfet de Seine-et-Marne, en préfecture afin d’organiser les recherches actuellement en cours. Il est demandé aux habitants de Montévrain, Chessy et Chalifert de rester confinés à l’intérieur des habitations et d’écouter les consignes sur les radios locales (France Bleu, 77 FM, Evasion FM...). Il est demandé à toute personne désirant se rendre dans cette zone de différer ses déplacements afin de ne pas gêner l’organisation des recherches".

On ne sait toujours pas d'où vient le tigre, ni à qui il appartient. "Il y a eu un cirque sur le parking d'un supermarché juste à côté de ce fameux bois", a expliqué le maire de Montévrain, Christian Robache, mais ce cirque ne possédait pas de fauves.

Le tigre, espèce protégée, passe le plus clair de son temps à dormir, et est donc difficile à trouver s'il est bien caché. Mais viendra le moment où il aura faim, et là la situation pour les habitants de la région deviendra plus dangereuse, soulignent les spécialistes.

Auteur(s): JmC

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Des traces des pattes du tigre ont été repérées.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-