Un avion percute un oiseau, l'engin forcé d'atterrir pour éviter la catastrophe

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 27 juillet 2017 - 18:17
Image
Un Airbus A380 au décollage.
Crédits
©Fyrol Mohd/AFP
L'avion a percuté un oiseau peu après le décollage.
©Fyrol Mohd/AFP
Alors qu'il devait rallier Paris à Cork (Irlande), mardi, un avion a été forcé d'atterrir en urgence après avoir percuté un oiseau peu après le décollage, lequel a endommagé le moteur. Les 146 passagers ont attendu trois heures à l'intérieur de l'appareil avant d'être évacués.

Le trajet ne s'est pas déroulé comme prévu. Alors qu'il devait rallier Paris à Cork (Irlande), mardi 25 à 16h, un avion a été forcé d'atterrir en urgence après avoir percuté un oiseau peu après le décollage, lequel a endommagé le moteur. "On a tous entendu le bruit dans l'avion. D'un coup, l'avion s'est arrêté de monter. Puis on a atterri sur une piste d'urgence sur le côté. Le pilote nous a expliqué calmement la situation", a raconté une passagère au Parisien.

Mais au grand dam des 146 passagers, les techniciens ne sont pas parvenus à réparer le moteur. Bloqués pendant trois heures à l'intérieur de l'appareil, ils ont finalement été contraints d'en sortir. Suite à quoi, la compagnie aérienne leur a offert le repas avant de les emmener dans un hôtel aux alentours de 21h.

Mais au lendemain de cet incident, nombreux sont les voyageurs qui étaient toujours bloqués à l'aéroport Charles-de-Gaulle. Et d'après certains commentaires postés sur les réseaux sociaux, la compagnie aérienne Aer Lingus n'aurait pas apporté de solutions de secours dans l'immédiat. Toutefois, après avoir pris leur mal en patience pendant plusieurs heures, les passagers ont tous pu monter dans un avion. Quant à la compagnie, elle a présenté "ses excuses pour les inconvénients causés".

Cette histoire n'est pas sans rappeler celle qui a eu lieu quelques jours plus tôt à Caen. Le 16 juillet dernier, un Boeing 737 de la compagnie Volotea avait percuté un goéland lors de son atterrissage à l’aéroport de Caen-Carpiquet (Calvados). Mais cette fois-ci, le moteur de l'appareil n'avait pas été touché. Malgré tout, les 126 passagers en partance pour Ajaccio s'étaient retrouvés cloués au sol le temps des vérifications, des contrôles obligatoires selon la réglementation aérienne.

À LIRE AUSSI

Image
Des équipes de secours près du réacteur d'un Airbus d'AirAsia, contraint de se poser peu après son d
Australie : un vol d'AirAsia se pose après avoir probablement heurté un oiseau
Un vol AirAsia à destination de la Malaisie a été contraint de se poser peu après son décollage d'Australie après avoir vraisemblablement heurté un oiseau, a annoncé m...
04 juillet 2017 - 09:15

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Castex
Jean Castex, espèce de “couteau suisse” déconfiné, dont l'accent a pu prêter à la bonhomie
PORTRAIT CRACHE - Longtemps dans l’ombre, à l’Elysée et à Matignon, Jean Castex est apparu comme tout droit venu de son Gers natal, à la façon d’un diable sorti de sa ...
13 avril 2024 - 15:36
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.