Un homme fiché S, agresseur présumé d'un agriculteur, relâché

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 29 janvier 2018 - 17:59
Image
De nombreux barreaux étaient mobilisés jeudi pour dénoncer le silence du ministère de la Justice au
Crédits
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
Comme le voulait la loi Kamal Belakkal a été relâché ce lundi.
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
Un homme fiché S et soupçonné d'avoir poignardé un agriculteur du Lot-et-Garonne en juin dernier a été remis en liberté ce lundi. Sa victime ne comprend pas cette décision et doit se confronter à lui mercredi dans le cadre de l'enquête.

Un homme de 40 ans fiché S, Kamal Belbakkal, a été relâché ce lundi 29 à Agen, dans le Lot-et-Garonne. Il est l'agresseur présumé d'un agriculteur de Laroque-Timbaut. En juin dernier, il est soupçonné d'avoir poignardé le quinquagénaire en criant "Allah akbar".

En juillet dernier, le tribunal qui l'a relâché ce lundi ordonnait son placement en détention provisoire. L'homme radicalisé avait agressé l'agriculteur vers 21h le 18 juin dernier, alors qu'il était assigné à résidence et ne pouvait quitter son domicile après 20h.

A voir aussi: "Allah Akbar" - l'ex-gérant des Restos du Coeur de Montreuil qui avait inventé son agression retrouvé gravement poignardé

Il était en effet soupçonné d'avoir diffusé des vidéos et autres photos de propagande de Daesh. Il a cependant été relaxé en appel pour ces faits jeudi 4. "La justice a décidé de le relaxer dans le dossier de la diffusion, la justice devait le remettre en liberté. Il n'y a pas lieu de douter de la justice. Il n'est pas encore jugé pour les faits qui lui sont reprochés", a indiqué son avocat à La Dépêche.

"Je ne comprends pas", a expliqué Yves Boussuge, qui accuse le père de famille de l'avoir poignardé à plusieurs reprises. "J'ai demandé une protection policière pour la confrontation de mercredi dans le bureau de la juge d'instruction", a souligné l'avocate des parties civiles.

"En juin dernier, il était assigné à résidence avec interdiction de quitter son domicile après 20 heures. Ça ne l'a pas empêché de se retrouver dans le champ de mon client après 21 heures et de le poignarder au cri d'Allah akbar", s'est-elle alarmée. Cependant, la justice ne pouvait pas faire autrement que le relâcher.

Il avait déjà été détenu durant quatre mois et la loi interdit de priver de liberté une personne n'ayant pas été condamnée à une peine de prison ferme passé ce délai. Selon le quotidien local, Kamal Belakkal aurait même dû être remis en liberté dès novembre dernier.

Le quarantenaire a tout de même été placé sous contrôle judiciaire, ne peut pas quitter la ville d'Agen et doit signer la feuille d'émargement trois fois par jour. Une mesure qui, au regard des faits qui lui sont reprochés, ne rassure pas Yves Boussuge et son avocate.

À LIRE AUSSI

Image
le secrétaire d'Etat au Numérique Mounir Mahjoubi, le 13 juin 2017 à Paris
Fiché S ayant participé à la campagne de Mahjoubi : "nous n'avions aucun moyen de vérifier" se défend son entourage
Selon le journal "Le Point", un individu fiché S aurait fait campagne pour l'actuel secrétaire d'Etat chargé du Numérique, Mounir Mahjoubi, aux dernières législatives ...
18 janvier 2018 - 18:50
Politique
Image
Richard Sautour, le directeur des Restos du cœur de Montreuil (93)
"Allah Akbar" : l'ex-gérant des Restos du Coeur de Montreuil qui avait inventé son agression retrouvé gravement poignardé [MAJ]
Richard Sautour, l'ancien gérant des Restos du Coeur de Montreuil qui avait été condamné pour une agression islamiste imaginaire en 2016 a été retrouvé poignardé ce lu...
13 novembre 2017 - 17:00
Société
Image
Un policier de dos.
Paris : un homme fiché S pour radicalisation interpellé après s'être retranché dans un immeuble
Un homme fiché par les services de renseignements pour radicalisation a été interpellé par la police ce jeudi après s'être retranché dans son appartement à Paris. Son ...
26 mai 2016 - 17:46
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.