Un lance-roquettes découvert dans un bâtiment abandonné près de Lyon

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 04 août 2017 - 13:01
Image
Un gendarme tenant un lance-roquettes.
Crédits
©Martin Bureau/AFP
Le lance-roquettes était un modèle d'entraînement neutralisé (illustration).
©Martin Bureau/AFP
Un lance-roquettes démilitarisé a été découvert dans un bâtiment désaffecté jouxtant une école coranique, jeudi à Caliure-et-Cuire (Rhône). Si l'arme n'est pas dangereuse, sa détention reste interdite. Une enquête a été ouverte pour en découvrir l'origine.

Un lance-roquettes a été découvert jeudi 3 au matin à Caliure-et-Cuire, au nord de Lyon (Rhône), a révélé M6. Une arme découverte fortuitement par un agent municipal selon les premiers éléments de l'enquête. Elle se trouvait dans un bâtiment désaffecté.

D'où provient l'engin de mort? Qui l'a placé là? L'enquête ouverte par le parquet de Lyon devra le définir. Une chose est cependant avérée: le lance-roquettes ne présentait pas de danger. Il était même doublement inoffensif en l'état. Il s'agit en effet d'un modèle d'entrainement, destiné à lancer des projectiles inertes qui ne provoquent pas d'explosion. L'engin n'aurait même pas pu tirer de tels projectiles puisqu'il avait été démilitarisé (rendu inutilisable).

Cela ne rend pas pour autant sa possession légale. Les matériels de guerre sont interdits à la détention par les particuliers à l'exception des armes de collection démilitarisées datant de la Seconde Guerre mondiale ou avant. Mais cela est soumis à une procédure d'autorisation.

Le parquet de Lyon a ouvert une enquête pour infraction à la législation sur les armes et association de malfaiteurs. Des perquisitions ont notamment été menées dans le bâtiment jouxtant celui où a été découvert l'arme et qui abrite une école coranique. Le responsable de l'établissement a été placé en garde à vue pour "vérifications" mais à ce stade aucun élément ne permet d'établir un lien entre l'école et la découverte de l'arme.

L'entrepôt désaffecté abritait anciennement une société spécialisée dans l'emballage et les produits de conditionnement, notamment destinés à usage militaire, toutefois, celle-ci n'était pas censée recevoir de lance-roquettes. Un obus fumigène a également été découvert dans cet entrepôt.

À LIRE AUSSI

Image
Un homme de 23 ans a été mis en examen vendredi à Aix-en-Provence pour avoir volé lance-roquettes et
Un homme mis en examen pour vol de lance-roquettes et obus de l'armée dans un train
Un homme de 23 ans a été mis en examen vendredi à Aix-en-Provence pour avoir volé lance-roquettes et obus dans un train de marchandises qui convoyait ce matériel appar...
01 juillet 2017 - 14:29
Société
Image
Fusil d'assaut Famas.
Famas volés en Isère: six personnes interpellées et mises en garde à vue, les armes retrouvées
Trois jours après le vol de deux fusils Famas à des militaires de retour de mission Sentinelle sur le parking d'un restaurant, les gendarmes ont interpellés dimanche 6...
07 février 2017 - 07:46
Société
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Dessin de la semaine