Allaitement : et si tirer son lait modifiait sa composition microbienne ?

Allaitement : et si tirer son lait modifiait sa composition microbienne ?

Publié le 23/09/2021 à 15:23
DR
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Les bénéfices de l’allaitement, selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), sont multiples. C’est pourquoi l’OMS recommande un allaitement complet jusqu’au six mois du bébé et un allaitement partiel jusqu’à ses deux ans. Le lait maternel est composé d’un ensemble de micro-organismes qui aide le bébé à établir son propre patrimoine microbien.

Nombreuses sont les mamans qui, pour pouvoir continuer à allaiter leur bébé alors qu’elles ont repris le travail, tirent leur lait. Le lait maternel peut être, ensuite, donné par une tierce personne à l’aide d’un biberon. Or, selon une étude récente américaine, tirer son lait aurait des conséquences sur la composition microbienne du lait.

Cette récente étude a été publiée dans la revue American Journal of Clinical Nutrition : contrairement aux autres études parues sur le sujet, les échantillons de lait ont été recueillis au domicile des mamans, soit par le biais d’un tire-lait classique soit par un appareil stérile fourni par la structure hospitalière en charge de l’étude. Selon Futura Sciences, les autres études parues sur le sujet reproduisent mal le milieu réel dans lequel se passe le tirage du lait, car la plupart se déroule dans un milieu hospitalier.

Après la récolte et l’analyse des échantillons de lait maternel, les chercheurs ont dévoilé que le microbiote du lait tiré a été modifié dans les deux méthodes de recueil du lait (appareil classique ou appareil stérile fourni par la structure hospitalière), les souches bactériennes étant pourtant différentes. 

Cette étude a été menée de manière croisée et randomisée, c'est-à-dire que plusieurs groupes ont été comparés entre eux, de manière complétement aléatoire. 

Pour le moment, les chercheurs n’ont pas évalué les risques pour l’organisme des bébés de boire du lait maternel modifié par le tirage. Il faudrait une étude supplémentaire pour en étudier toutes les conséquences.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Tirer son lait ne serait pas sans conséquence sur la composition de celui-ci

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-