Après l'acharnement contre le Pr Perronne, une vague de soutien afflue

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Après l'acharnement contre le Pr Perronne, une vague de soutien afflue

Publié le 06/12/2020 à 09:23 - Mise à jour à 09:38
Bruno Coutier/ AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

Quelle ne fut pas la surprise du Pr. Perronne de recevoir un courrier lui annonçant une procédure pour le retrait de son agrément de formation ainsi qu’une éventuelle procédure visant à le radier de sa chefferie de service. 24 heures après les soutiens affluent en masse et le Directeur général de l'APHP répond sur les réseaux sociaux.

Combien de soutiens pour le Professeur Perronne ?

Tout d'abord, l'article de FranceSoir a été lu par près de 300 000 personnes à cette heure avec un temps moyen de lecture de 5 min.  A l’annonce de cette nouvelle les réseaux sociaux s’enflammèrent de soutiens de tous horizons que et ceci malgré la censure puisque sur le Facebook du Pr. Perronne, on peut lire qu’ils doivent reposter certains messages plusieurs fois.  Le tweet de FranceSoir a reçu à cette heure près de 310 000 impressions. La pétition de soutien au Pr. Perronne a été relancée et dépasse 117 000 soutiens.

Que contiennent les les messages de soutien ?

Les principaux thèmes suivant sont couverts : le soin, l'expérience, les conflits d'intérêts, mais c'est avant tout le côté honorable du médecin qui soigne qui prime. 

« Tout simplement il est harcelé comme tous ceux de sa génération car ils sont de grands sachant, avec toute l'expérience d'une vie au service des hommes. Ils font de l'ombre à la médecine moderne où les jeunes médecins, on se demande ce qu'ils apprennent. Ils ne voient que leur ordinateur et leurs chiffres pas l' homme. Ça dérange. » MCH

« C’est un honorable médecin qui soigne, celui-ci qui soigne dérange les labos pharmaceutiques et ses investisseurs !! NP »

Certains s’interrogent déjà sur la défense du Pr. Perronne

Des personnalités politiques apportent leur soutien comme Florian Philippot, Martine Wonner et d'autres sénateurs ou députés.

 

De son côté l’association BonSens.org appelle au soutien du Pr. Perronne .  Sur son site on peut lire : 

« Nous avons soutenu le Docteur Louis Fouché, et le professeur Vincent Pavan, nous sollicitons votre attention cette fois en soutien d’un des membres de l’association Bonsens.org, mais aussi membre du bureau, le professeur Christian Perronne, infectiologue et spécialiste mondialement reconnu, notamment pour la maladie de Lyme. 

« Cette procédure prendrait sa source dans le fait qu’un jeune médecin non cité aurait reçu des violences verbales et des menaces de morts. Il s’agirait du jeune médecin Peiffer-Smadja de Bichat. Or le Pr Perronne n’a jamais tenu de discours menaçant, n’a jamais diffamé, ni n’a jamais eu de propos contraires au code de déontologie. Il a simplement, en tant que scientifique, émis des critiques sur une publication. Il s’agit donc d’une accusation gratuite.  La Commission médicale d’établissement de l’AP-HP n’a visiblement pas regardé la chronologie des choses.

Ce jeune médecin Peiffer-Smadja a été très présent sur les réseaux sociaux et n’a pas manqué d’insulter et de dénigrer le professeur Perronne allant jusqu’à faire croire par des allégations mensongères que le Pr Perronne avait accusé ses confrères d’être des assassins !  Le jeune Peiffer-Smadja a été l’auteur d’une pétition contre le professeur Perronne.  Arroseur arrosé car sa pétition a fait pschitt alors qu’une pétition en soutien au Pr Perronne avait fait plus de 110000 signataires.

Christian Perronne est donc dans l’attente de mesures non basées sur des faits probants.»

Dans la bienveillance et la courtoisie, l’association appelle au soutien du Pr. Perronne en envoyant un message de soutien notamment à Martin Hirsch Directeur Général de l’APHP.

« En rappelant en outre les violentes attaques de divers médecins comme Nathan Peiffer-Smadja ou Gilbert Deray ou encore Damien Barrault à l’encontre du Pr. Perronne et les nombreux liens et conflits d’intérêts des médecins qui jettent un certain discrédit sur la profession.  Enfin, faites ce qui vous semble le mieux. »

L'association aurait reçu plus de 500 emails/message de soutien en quelques heures sur l'adresse email JeSoutiensPerronne@BonSens.org Ce corrobore les propos de Mr Hirsch ci-dessous. 

 

La réponse de Martin Hirsch de l’APHP qui n’est pas médecin déclenche une seconde vague de supports

Dans un tweet, ce dernier se plaignait de l’inondation de mails de soutien au Pr. Perronne, sans donner le nombre de mails reçus.  Petite inondation ou raz de marée ?

Ce qui ne manquait pas d’entrainer une seconde vague de messages

Certains sont sans équivoque : 

« À ceux qui ont été promus hauts fonctionnaires, qui ont une idée des patients que par leurs porte-monnaie, qui dézinguent les administrations là où ils passent, sachez que les patients ont des droits. Leurs médecins aussi. La politique a qu'un temps. La justice c'est pour Tous. »

« Je pense que quand on a autant merdé que Martin Hirsch sur cette crise, on la ferme et on s'abstient de mener des chasses aux sorcières. Surtout quand celles ci ont pour but de faire plaisir à des étudiants et des corrompus... #RemdesivirGate.»

« La médecine s’exerce sur les patients et son efficacité s’en observent par les résultats obtenus! L’hôpital de Garche du Pr Perronne a été exemplaire dans le Soins et la prise en charge, a la différence de beaucoup d’autre service de l’APHP.»

Pendant que d’autres ne manquent pas de cynisme ou d’humour : « la médecine s'exerce à la TV par tweet avec excel par copinage » ou relancent sur les conflits d’intérêts :

Pendant qu'un autre lecteur averti rappelle à Mr Hirsch qu'il avait lui-même lancée un pétition en soutien à... une directrice d'hôpital.  Le Figaro décrivait l'action de Mr Hirsch comme un problème déontologique.  Fait ce que je dis, pas ce que je fais?

En 24 heures, tout est passé en revue. Le soutien au professeur Perronne est bien en place.  Reste à savoir quelle sera sa stratégie de défense.

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Après l'acharnement contre le Pr Perronne, une vague de soutien afflue

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-