Baclofène : l'Agence nationale du médicament déconseille son utilisation comme régime amaigrissant

Auteur(s)
JmC
Publié le 03 janvier 2015 - 15:09
Image
Boîte du médicament Baclofène.
Crédits
©Serge Pouzet/Sipa
Le Baclofène est détourné de son usage initial pour lutter contre l'alcoolisme
©Serge Pouzet/Sipa
Détourné (légalement) de son usage originel pour lutter contre l'alcoolisme, le Baclofène l'est aussi (illégalement) comme coupe-faim. Une utilisation dangereuse, selon les autorités sanitaires.

Utilisé pour lutter contre l'alcoolisme, le médicament Baclofène ne doit pas l'être comme traitement minceur, vient de rappeler l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) dans une mise en garde.

Le médicament est un relaxant musculaire utilisé pour traiter les contractures, notamment celles causées par la sclérose en plaques, et dispose pour cela d'une autorisation de mise sur le marché (AMM) depuis 1975.

Depuis mars 2014, il est également utilisé par les médecins, dans le cadre d'une autorisation temporaire d'utilisation (ATU), pour traiter la dépendance à l'alcool.

Mais une autre utilisation, non autorisée, a été constatée: certains prennent du Baclofène pour maigrir. "Des utilisations hors AMM  du Baclofène ayant été identifiées dans les troubles du comportement alimentaire et dans la prise en charge de régimes amaigrissants, l'ANSM déconseille formellement son utilisation dans ces situations, ainsi que dans toutes autres situations non couvertes par l’AMM ou la RTU", met en garde l'agence, en raison du "risque de survenue d’effets indésirables potentiellement graves".

Le Baclofène était devenu célèbre en 2008 grâce à la publication du livre Le dernier verre (Ed. Denoël), dans lequel le Dr Olivier Ameisen, cardiologue, expliquait l'avoir auto-expérimenté dans sa lutte personnelle contre la dépendance alcoolique. Il y soutenait la thèse qu'on peut guérir de l'alcoolisme sans devenir abstinent. Le Dr Ameisen est décédé en juillet 2013 à 60 ans d'un infarctus.

 

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.