Cancer des testicules: se palper, c'est la santé

Cancer des testicules: se palper, c'est la santé

Publié le 24/11/2014 à 19:00 - Mise à jour le 25/11/2014 à 15:05
©Capture d'écran Viméo
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Pierre Plottu
-A +A

Une association canadienne de prévention du cancer des testicules l'assure: "vos cuys (prononcer "couilles") sont fragiles et il est important de les examiner une fois par mois". Une vidéo très sérieuse qui fait le pari de l'humour pour faire passer son message.

"Enormes, ou de taille modeste, touffus ou bien entretenus, ils peuvent être de style et de grosseur très variés. Pas d'inquiétude donc si les vôtres ne sont pas tout à fait identiques", explique l'introduction de la vidéo. Le ton est donné: tout, tout, tout, vous saurez tout sur les "cuys" (prononcer "couilles"), ce cochon d'Inde géant des Andes.

Non, il ne s'agit pas d'une blague potache. La vidéo est très sérieuse. Repérée par l'Inserm, qui l'a diffusée sur son compte Twitter ce lundi, cette campagne a été imaginée par une association canadienne de lutte contre le cancer des testicules.

Pour expliquer que le meilleur moyen de prévention contre ce cancer masculin reste encore l'auto-palpation, l'association Cancer testiculaire Canada fait le pari de la dérision. Pas facile en effet de rester sérieux sur un tel sujet, sans endormir, et donc perdre, les internautes.

Les bons réflexes consistent donc à se palper les testicules régulièrement. Et oui: "vos cuys sont fragiles, il est important de les examiner une fois par mois pour détecter le moindre problème", explique la docte voix off de la vidéo. Puis d'expliquer la bonne marche à suivre pour une auto-palpation effectuée dans les règles de l'art (voir la vidéo ci-dessous).

Bien qu'assez rare en France, le cancer testiculaire est le cancer solide le plus fréquent chez l'homme jeune. Au total, 2.200 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année. Comme tout cancer, plus tôt il est détecté, mieux c'est. L'auto-palpation régulière est donc recommandée par les médecins pour en détecter précocement les symptômes: la sensation d'une masse, d'une gêne ou d'une douleur au niveau du testicule.

 

 

Auteur(s): Pierre Plottu

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"Vos cuys sont fragiles, il est important de les examiner une fois par mois pour détecter le moindre problème", assure la vidéo.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-