Cancer : Google veut inventer une pilule qui le détecte

Auteur(s)
Amandine Zirah
Publié le 29 octobre 2014 - 12:30
Mis à jour le 05 novembre 2014 - 17:12
Image
Une pilule tenue entre deux doigts.
Crédits
©Eric Gaillard/Reuters
Google développe une pilule pour repérer le cancer et les risques d'infarctus.
©Eric Gaillard/Reuters
Le géant de l’informatique, Google, a annoncé mardi 28 s’être lancé dans les nanoparticules afin de dépister certaines maladies. Une fois dans le sang, elles détecteraient à coup sûr l’imminence de cancers ou de crises cardiaques.

La firme américaine Google souhaite réinventer la médecine. Après les télécoms, la voiture sans chauffeur, les lunettes interactives, les montgolfières comme relais internet ou la robotique, Google a dévoilé mardi 28 son projet de recherche sur les nanotechnologies. Aux allures de films de science-fiction, le projet vise à faire circuler dans le sang des particules nanoscopiques (2.000 fois plus petite qu’une cellule sanguine) pour diagnostiquer des maladies comme le cancer. Le projet dépend de Google X Life Sciences, le laboratoire du géant américain qui espère le mettre au point d’ici une dizaine d’années.

Ces particules seraient des sortes de capteurs qu’on ingérerait, via une gélule ou un comprimé. Elles seraient programmées pour détecter les modifications de notre organisme qui précèdent l’apparition d’une tumeur, d’un accident vasculaire cérébral ou d’une crise cardiaque. Cela permettrait "d’aider les médecins à détecter les maladies dès leurs prémices", fait valoir le groupe. Mais Google ne donne pas plus de détails sur cette technologie. "Nous en sommes encore à un stade très précoce", explique au quotidien économique Les Echos Andrew Conrad, directeur de Google X Life Sciences. Pour l’instant, Google cherche des partenaires pour développer son projet.

Ce n’est pas la première initiative du groupe dans le domaine de la santé. Google avait ainsi annoncé en début d’année qu’il était en train de mettre au point des lentilles de contact "intelligentes" pour les diabétiques, capables de mesurer en temps réel le taux de glucose dans les larmes. 

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.