Covid-19 : les visons porteurs d'une mutation du virus, 17 millions de spécimens abattus au Danemark

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 09 novembre 2020 - 15:12
Image
Un vison issu du seul élevage français de vison, dans les Vosges (photo d'illustration)
Crédits
FRANCK FIFE / AFP
Un vison issu du seul élevage français de vison, dans les Vosges (photo d'illustration)
FRANCK FIFE / AFP

Même si la fourrure n'est plus à la mode, les visons sont encore nombreux dans les élevages du monde entier et notamment du Danemark, premier producteur mondial de cet animal à la peau très prisée. 17 millions d'entre eux sont en cours d'abattage parce qu'ils présentent une forme mutante du coronavirus.

17 millions de visons vont être abattus dans les semaines qui viennent au Danemark. Quelques-uns d'entre eux sont en effet porteurs d’une variante du virus du Covid-19. Une nouvelle forme qui a la particularité d’être résistante aux anticorps identifiés comme efficaces sur le coronavirus… et transmissible à l’homme.

Le risque d'une pandémie dans la pandémie
L’euthanasie de ces millions de mustélidés d’élevage semble la seule issue possible, pour les autorités danoises : la propagation de la forme mutante virus pourrait en effet compromettre l’efficacité du vaccin sur lequel des milliers de scientifiques planchent depuis des mois.

La Première ministre danoise Mette Frederiksen estime avoir une grande responsabilité à l’égard de sa population, mais « une responsabilité encore plus grande face au reste du monde ». L’élimination de l’ensemble du cheptel national est donc inévitable. Car le risque, c’est bien une pandémie dans la pandémie.

Au moins 214 personnes infectées par la forme mutante du virus issue des visons
Depuis plusieurs semaines, le Danemark s’est lancé dans une véritable course contre la montre. En dépit de l’abattage systématique de tous les visons appartenant à un élevage où un cas a été constaté, le nombre de contaminations ne cesse de croître. Les scientifiques s'interrogent donc : est-il transmis via les camions de transports, via la nourriture ou via l'air ? Quoi qu'il en soit, transmis à l’animal par l’homme, le virus a muté. Au total, 214 personnes testées positives au Covid-19 présentaient une forme mutante du virus.

Les anticorps développés par l'homme peu efficace face à ce virus
Mais si « rien n’indique qu’il soit plus infectieux ou dangereux pour les êtres humains », ce variant a la particularité de résister aux anticorps prélevés chez des personnes contaminées en convalescence. S’il est trop tôt pour dire que cela aura une incidence sur un éventuel vaccin, les chercheurs ont manifesté leur inquiétude et il n’est donc pas question de prendre le moindre risque.

Confinement pour la région danoise du Jutland Nord
En plus de l’euthanasie généralisée des visons, le Danemark a décidé la mise sous cloche de la région du Jutland Nord. Ses 280 000 habitants sont priés de rester dans le périmètre formé par sept municipalités où bar et restaurants sont fermés, les transports publics suspendus et tous les évènements sportifs ou culturels annulés.  

Les visons victimes du Covid-19 dans toute l'Europe
Si la situation du Danemark est remarquable, ce n’est pas la première fois depuis le début de la pandémie que des visons sont abattus en masse : l’Espagne a procédé à l’abattage de 100 000 spécimens en juillet dernier et les Pays-Bas ont eux dû éliminer 2,6 millions d’animaux.

A lire aussi : Covid-19 : vers une amende en cas de non-respect de l'isolement ?
 

À LIRE AUSSI

Image
Face aux nombreuses pénuries de médicaments et aux réponses jugées déficientes des laboratoires, l'association UFC-Que Choisir réclame des mesures à l'Etat en publiant une étude sur le sujet7.
Pénuries de médicaments : l’étude alarmante (et cinglante) de l’UFC-Que Choisir
2400 médicaments d’intérêt thérapeutique majeur devraient connaître ou avoir connu une rupture de stock en 2020, selon l’ANSM. L’UFC-Que Choisir publie ce lundi une en...
09 novembre 2020 - 13:27
Société
Image
Les indicateurs de l'épidémie de Covid-19 se sont encore détériorés en 24 heures en France, avec une nouvelle augmentation des hospitalisations en réanimation et plus de 16.000 nouveaux cas positifs
Bientôt une pandémie tous les dix ans ?
Faut-il s’attendre à vivre une pandémie du type de celle de Covid-19 tous les dix ans ? C’est tout à fait possible, des chercheurs qui estiment qu'il serait 100 fois m...
06 novembre 2020 - 16:16
Société
Image
Des poulets dans une basse-cour.
Grippe aviaire : 45 départements français en état d’alerte, les volailles en confinement
Le virus de la grippe aviaire n’affecte pas les humains, mais peut décimer des exploitations du fait des obligations d’abattage. Transmise par les oiseaux migratoires ...
06 novembre 2020 - 12:11
Société