Cueillette des champignons, apprendre à reconnaitre les espèces toxiques et mortelles !

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 20 octobre 2020 - 09:34
Image
L'Amanite Phalloïde, un champignon mortel
Crédits
FRANCOIS NASCIMBENI / AFP
Reconnaitre l'Amanite Phalloïde, le champignon mortel le plus commun en France
FRANCOIS NASCIMBENI / AFP

La cueillette des champignons n’est pas sans risques pour les amateurs de mycologie. Et mieux vaut prévenir que guérir, alors avant d’attraper votre panier, prenez le temp de suivre ces quelques conseils.

Avec l’Automne, les passionnés de mycologie retrouvent le chemin des forêts, où ils peuvent s’adonner au plaisir de la cueillette des champignons. En revanche, les néophytes doivent se méfier de cette activité nature, qui n’est pas sans danger. Chaque année, une dizaine de décès est imputable à la consommation de champignons mortels, alors que plusieurs centaines d’intoxication sont également recensées.

La cueillette des champignons, une question de connaissances et d’expérience

Avant même d’apprendre à identifier les champignons toxiques ou mortels, mieux vaut bien connaitre les règles de base de cette passion mycologique. Un champignon comestible peut devenir toxique s’il est trop « mûr » puisque la putréfaction a alors déjà commencé. Il en sera de même si les champignons cueillis sont conservés trop longtemps dans un sac plastique, ou dans tout autre récipient. Les champignons doivent être nettoyés et consommés ou préparés (pour conservation notamment)  dans les 24 heures suivant leur cueillette.

Odeur, taches brunes, ramollissement, … les signes de putréfaction des champignons sont nombreux et il faut donc apprendre à les reconnaitre.

Champignons mortels et toxiques, des menaces réelles clairement identifiées

Chaque année, de nouvelles espèces de champignons toxiques ou mortels sont identifiées. Si la couleur rouge peut faciliter l’identification de certains champignons toxiques comme l’amanite tue-mouches ou encore le bolet de Satan, d’autres champignons mortels en revanche sont plus difficilement reconnaissables.

Le plus mortel d’entre-eux, l’Amanite Phalloïde, est responsable à lui-seul de plus de 90 % des décès. Ce champignon commun de nos forêts reste délicat à reconnaitre, et il faut pouvoir s’appuyer sur sa propre expérience ou ne pas hésiter à faire appel à un spécialiste reconnu (mycologue confirmé, pharmacien, …)

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Soros
George Soros entre coups de bourse, coups de cœur et coups d'Etat
PORTRAIT CRACHE - George Soros : le super-héros des marchés qui jongle avec les chiffres et secoue le cocotier de Wall Street quand il “n’ouvre pas les sociétés” à la ...
16 février 2024 - 16:00
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.