"E-Dura" : un implant neuronal pour vaincre la paralysie

Auteur(s)
AZ
Publié le 09 janvier 2015 - 16:01
Image
L'implant neuronal développé par des chercheurs de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL).
Crédits
©Capture d'écran YouTube
Cet implant pourrait, à terme, permettre à des personnes paralysées de retrouver en partie leur mobilité.
©Capture d'écran YouTube
Des chercheurs de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne ont développé un implant neuronal qui pourrait, à terme, permettre à des personnes paralysées de retrouver en partie leur mobilité. Le dispositif a été testé sur des rats avec succès.

Nouvelle avancée dans le monde scientifique. Des chercheurs de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) ont développé un implant neuronal, ouvrant la voie à de nouvelles thérapies pour les personnes paralysées. Baptisé "E-Dura" et présenté, jeudi 8, dans la revue américaine Science, il est capable de délivrer à la fois des impulsions électriques et des substances pharmacologiques, imitant presque à l'identique les propriétés mécaniques des tissus vivants.

Souple et étirable, le dispositif a été conçu pour s'appliquer précisément à la surface de la moelle ou du cerveau. Jusqu'à présent, les prothèses neuronales déjà existantes étaient rigides et causaient d'importants dommages dans les tissus nerveux. Grâce à cette innovation, les risques secondaires de rejet ou de lésion sont considérablement réduits.

Testé sur des rats, le prototype d'implant E-Dura n'a provoqué ni dommage ni rejet, et cela même après deux mois, ont indiqué les chercheurs. Le dispositif a permis aux rongeurs de retrouver leur capacité de marcher après quelques semaines de rééducation.

"Notre implant E-Dura peut résider à long terme sur la moelle épinière ou sur le cortex, précisément parce qu'il a les mêmes propriétés mécaniques que la dure-mère naturelle (la gaine protégeant la moelle épinière et le cerveau, NDLR). Cela ouvre de nouvelles possibilités thérapeutiques pour des patients souffrant de troubles ou traumatismes neurologiques, notamment les personnes paralysées suite à une lésion médullaire", a expliqué Stéphanie Lacour, co-auteure et titulaire à l’EPFL de la Chaire Bertarelli de technologie neuroprosthétique. 

Pour le moment, l'implant a été testé uniquement sur des rats paralysés mais peut aussi être fixé sur le cerveau pour traiter l'épilepsie, la maladie de Parkinson ou encore la douleur chronique. A terme, les scientifiques prévoient de faire des essais cliniques chez les humains et de mettre au point un prototype pour commercialiser l'implant.

(Voir ci-dessous la vidéo de présentation de l'implant):

 

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Mélenchon
Jean-Luc Mélenchon, un désillusionné à la quête de sa VIe République
PORTRAIT CRACHE - De l'UNEF à la fondation de La France Insoumise, le chemin politique de Jean-Luc Mélenchon est un véritable tourbillon de dissidences, de réactions ...
18 mai 2024 - 16:30
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.