Enquête en Irlande sur le décès d’un adolescent après avoir reçu un vaccin Pfizer, “préoccupation publique”

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 05 décembre 2022 - 17:10
Image
Vaccin
Crédits
Joël Saget/AFP
Le décès en août 2021 d’un adolescent de 14 ans en Irlande, trois semaines après avoir reçu le vaccin anti-covid-19 de Pfizer, fait officiellement l’objet d’une enquête.
Joël Saget/AFP

Le décès en août 2021 d’un adolescent de 14 ans en Irlande, trois semaines après avoir reçu le vaccin anti-Covid-19 de Pfizer, fait officiellement l’objet d’une enquête. L’instruction, qui commençait à la cour de Castlebar, dans le comté de Mayo, en Irlande, pourrait durer des années et aboutir à la mise cause du vaccin du laboratoire américain dans la mort de cet adolescent.

Joseph McGinty a reçu le vaccin Pfizer le 20 août 2021. Le 1er septembre suivant, il a été hospitalisé pendant la nuit au Mayo University Hospital avant de quitter l’établissement de santé le lendemain. Une semaine plus tard, le 8 septembre 2021, il regagne l'hôpital pour examen. Il est décédé à son domicile, le 13 septembre 2021. L’état de santé de l’adolescent s’était détérioré de manière importante après l'administration de ce vaccin, selon l’enquête préliminaire.

"Préoccupation publique importante"

Lors du début de cette enquête à la cour de Castlebar, le médecin légiste, Pat O'Connor a expliqué que “Joseph McGinty a eu une réaction ou un changement significatif suite à l'administration du vaccin et que par la suite, malheureusement, McGinty est décédé”.

Il a qualifié la mort de McGinty de "préoccupation publique importante", soulignant que cette enquête “doit porter sur le vaccin, ses effets et les effets du vaccin sur la victime McGinty". Le laboratoire Pfizer doit, à cet effet, fournir des informations sur son vaccin, sur demande de la justice irlandaise.

L’affaire pourrait ainsi prendre "des mois, voire des années", a-t-il ajouté.

L’avocate de la famille de la victime, Rita Kilroy, a soulevé au tribunal “une préoccupation pour la santé et la sécurité publique”. Elle évoque même deux “potentiels cas de récidives”.

Mme Kilroy a déposé une demande d'aide juridictionnelle au nom de la famille.

La vaccination des adolescents remise en cause

Des études avaient déjà établi un lien entre les vaccins contre le Covid-19, y compris ceux du laboratoire Pfizer, et des impacts négatifs sur la santé, y compris la mort. En juin 2021, le site The Defender a rapporté le décès, dans le Michigan, de Jacob Clynick, 13 ans, trois jours seulement après avoir reçu la deuxième dose du vaccin anti-Covid de Pfizer. Toutefois, selon l'enquête, son décès n’était pas lié au vaccin anti-Covid.

Le début de cette enquête sur la mort de Joseph McGinty a surtout relancé le débat sur la vaccination des personnes âgées de moins de 18 ans.

Aux États-Unis, entre le 14 décembre 2020 et le 11 novembre 2022, le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies a dénombré 9 décès chez les enfants âgés de 6 mois à 5 ans, signalés à son système de notification des événements indésirables liés aux vaccins (VAERS), suite à une vaccination contre le Covid-19. 31 décès ont été signalés chez les enfants de 5 à 12 ans et 133 décès parmi des adolescents de 12 à 18 ans.

Le 30 septembre dernier, la Suède a annoncé qu'elle ne recommandait plus la vaccination pour les enfants âgés de 12 à 17 ans. Au Danemark, les vaccins contre la Covid-19 ne sont pas recommandés pour les moins de 50 ans.

En France, la vaccination aux mineurs de 12 à 17 ans inclus est toujours en vigueur depuis le 15 juin 2021.

Le vaccin du laboratoire Pfizer est ainsi de nouveau remis en cause. Pour rappel, octobre 2022, un cadre dirigeant du laboratoire Pfizer, Janine Small, lors de son audition au Parlement européen, a été interrogée par un député en vue de savoir si “le vaccin Covid de Pfizer a été testé sur l’arrêt de la transmission du virus avant d’être mis sur le marché”. Question à laquelle la chargée des marchés internationaux a immédiatement répondu par un “non”. “Savions-nous l’effet sur l’arrêt de la transmission avant la mise sur le marché ? Non”, a-t-elle dit.

À LIRE AUSSI

Image
Centers for Disease Control and Prevention - CDC
Les données de l'application V-safe du CDC révèle des milliers d’effets secondaires post-vaccination
Le 28 décembre 2021, aux États-Unis, l’organisation non gouvernementale Informed Consent Action Network (ICAN) avait annoncé son action de poursuivre les Centers for D...
25 octobre 2022 - 18:50
Politique
Image
Jean-Marc Sabatier, directeur de recherche au CNRS
Oxyde de graphène dans les vaccins, anomalies sanguines, nanoparticules lipidiques: l'analyse de Jean-Marc Sabatier
ENTRETIEN — Que savons-nous des troubles de la coagulation sanguine qui peuvent se retrouver chez les personnes infectées par le Covid-19, mais également chez une pers...
25 septembre 2022 - 19:55
Opinions
Image
Homme hospitalisé
Hausse des décès en Espagne
Au cours du dernier semestre, l'Espagne a enregistré un grand nombre de décès. Le ministère de la Santé a récemment reconnu les faits, mais ne peut en expliquer les ra...
28 novembre 2022 - 16:30
Société

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.