"International Covid Summit" à l'IHU de Marseille: "C'était important de se rassembler"

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 02 avril 2022 - 14:28
Mis à jour le 03 avril 2022 - 11:31
Image
Raoult lors de l'ICS à l'IHU
Crédits
F. Froger / Z9, pour FranceSoir
Didier Raoult a ouvert l'ICS ce mercredi 30 mars.
F. Froger / Z9, pour FranceSoir

L'International Covid Summit (ICS) se poursuit à Massy ce samedi 2 avril, place du Grand Ouest, depuis 11 h. Des scientifiques du monde entier s'y rencontrent pour échanger quant à l'acquisition de connaissances depuis le début de l'épidémie de Covid-19. L'ICS a débuté le mercredi 30 mars, à l'IHU de Marseille. Sur place, les organisateurs Vincent Pavan et Laurent Mucchielli, engagés contre le discours officiel du gouvernement, nous ont témoigné l'importance de créer ce colloque :

La rediffusion des quatre jours de l'ICS est disponible sur la chaîne du "Conseil scientifique indépendant"

Initié par le sociologue Laurent Mucchielli et le mathématicien Vincent Pavan, ce colloque a réuni pendant deux jours la fine fleur des chercheurs dénonçant le consensus scientifique sur le Covid-19.

Sur les deux premiers jours de l'évènement, les infectiologues, biologistes et médecins sont revenus aux fondamentaux sur les virus, l'origine du SARS-CoV-2, l'importance de l'immunité naturelle, ou encore sur les études ayant discrédité des traitements précoces qui auraient pu "sauver des milliers de vies", selon Pierre Kory. "Ces études sont frauduleuses", assurent les intervenants. Didier Raoult, ayant ouvert ce congrès, rappelle notamment l'affaire du Lancet : le journal scientifique avait publié une étude frauduleuse sur le traitement à l'hydroxychloroquine, avant de la rétracter quelques jours plus tard. Étude sur laquelle, pourtant, nos politiques se sont appuyés pour prendre les décisions.

Le médecin américain Pierre Kory à l'IHU lors de l'International Covid Summit.

Intitulé « Covid-19, premier bilan des connaissances et controverses scientifiques », ce sommet était l’occasion de se rencontrer pour échanger et confronter les points de vue alors que le monde entre officiellement dans sa troisième année de pandémie.

Le coronavirus, c’est d’abord une crise de l’information, qui découle d’une crise de la liberté d’expression. Les médecins Pierre Kory, Louis Fouché, Matthieu Million, tous expliquent comment ils ont été ignorés, voire réduits au silence, lorsqu’ils ont suggéré de soigner avec des traitements précoces ou donné des positions différentes, notamment sur l’immunité.

Voir aussi : Le Pr Raoult alerte sur le péril totalitaire: "ce n'est plus de la science, mais de la croyance"

L'heure n'était pas au débat, les organisateurs n'ayant pas invité de scientifiques opposés à leurs idées. Cela pour une raison simple, que Vincent Pavan nous a présentée : "Il n'y a pas vraiment d'opposition, ni de vraie controverse ici. Les études qui allaient dans le sens de ce que préconise le gouvernement sont essentiellement frauduleuses." Pour le mathématicien, l'objectif de l'ICS était avant tout de rassembler des scientifiques : "C'est dans des évènements de ce type que les projets émergent. Pour se voir, également de façon amicale."

"Des résultats scientifiques majeurs ont été écartés. Des principes éthiques majeurs ont été bafoués. Et des politiques publiques aussi peu efficaces que fortement discriminatoires ont été adoptées au nom de la science. Dès lors, non seulement nous pouvons, mais nous devons en discuter entre nous", a déclaré Laurent Mucchieli.

"Même dans les journaux scientifiques, il y a beaucoup de censure et de propagande" regrette le docteur Kory qui n’hésite pas à parler de "guerre de l’information".

Ainsi, les Américains Robert Malone et Pierre Kory sont-ils venus rencontrer le Pr Didier Raoult. Le Pr Harvey Risch, de l'université de Yale, est également intervenu en visioconférence. Hier, vendredi 1er avril, certains d'entre eux se sont réunis à Massy, en banlieue parisienne. La ville accueillera, sur la place du Grand Ouest, un rassemblement pour clôturer l'événement. Des prises de paroles citoyennes sont prévues.

Robert Malone, biologiste moléculaire, épidémiologiste, spécialiste des maladies infectieuses et inventeur de la technologie de l’ARN messager.

Voir aussi : Vincent Pavan : "l'étude Comcor n'est pas de la science"

À LIRE AUSSI

Image
L'Institut hospitalo-universitaire Méditerranée Infection, à Marseille
Des scientifiques du monde entier réunis mercredi et jeudi à l'IHU de Didier Raoult pour l'International covid summit
L’institut hospitalo-universitaire (IHU) Méditerranée Infection dirigé par le Pr Didier Raoult accueillera le mercredi 30 mars et le jeudi 31 mars un congrès, l’Intern...
29 mars 2022 - 23:25
Société
Image
Eric Denécé, politologue,directeur du Centre français de recherche sur le renseignement
"Les Américains pourront accéder à toutes les données personnelles des Européens" Eric Denécé
Dans cet entretien essentiel, nous avons reçu Eric Denécé, directeur du Centre français de recherche sur le renseignement, afin qu’il commente l’accord sur le transfer...
30 mars 2022 - 21:27
Vidéos
Image
Christian Perronne, sur le plateau de FranceSoir le 8 février 2022
"On ne peut plus accepter ces mensonges d'État" Christian Perronne
À l'occasion de la sortie du livre de Robert Kennedy Jr, le professeur Perronne, multipliant les déclarations explosives, revient pour dénoncer les actes de collusion ...
10 février 2022 - 20:00
Vidéos
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don