Le narguilé plus dangereux que la cigarette

Auteur(s)
VL
Publié le 23 mars 2015 - 11:20
Image
Un homme fume le narguilé dans un bar.
Crédits
©Pouzet/Sipa
Une séance de narguilé reviendrait à fumer une trentaine de cigarettes.
©Pouzet/Sipa
Le narguilé, ou chicha, cette pipe à eau orientale, serait bien plus nocif que la cigarette, selon les experts. Une seule bouffée pourrait revenir à fumer une cigarette. La popularité croissante du narguilé inquiète donc.

Exotique, doux, convivial, le narguilé est aussi beaucoup plus nocif que la cigarette, à en croire les experts des effets du tabac. Ceux-ci étaient réunis à Abu Dhabi (Emirats arabes unis) du 17 au 21 mars pour la conférence mondiale "Tabac et santé". A cette occasion, ils se sont intéressés aux effets de cette pipe à eau traditionnelle orientale. Car celle-ci s'est largement popularisée ces dernières années. La communauté scientifique et les associations anti-tabac tirent donc la sonnette d'alarme.

Pour certains, une seule bouffée de fumée de chicha représenterait l'équivalent d'une cigarette. Edouard Tursan d'Espaignet, membre de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a affirmé durant la conférence qu'"une séance de chicha peut être équivalente à fumer 20 à 30 cigarettes". Le tout sans que le fumeur ait conscience du risque, la plupart du temps.

Plus douce que la cigarette, souvent agrémentée d'arômes exotiques, la chicha apparaît moins dangereuse. Il est vrai que la fumée de narguilé est parfois moins concentrée que celle de la cigarette. Toutefois cela est compensé par la quantité inhalée à chaque bouffée, largement supérieure. Plusieurs études mettent en évidence les forts taux de monoxyde de carbone, de nicotine ou encore de métaux lourds (uranium, plomb, chlore, nickel) dans la fumée de narguilé.

Face à l'engouement croissant, notamment des jeunes, pour ce mode de consommation de tabac, les spécialistes appellent donc à une prise de conscience en termes de santé publique.

En France, il est toujours possible d'exploiter des bars à chicha. Mais depuis l'interdiction de fumer dans les lieux publics, cette exploitation se fait sous des conditions restrictives, notamment avec l'installation d'un fumoir séparé du reste de l'établissement. Mais les contrôles restent rares.

 

À LIRE AUSSI

Image
Près de deux millions de personnes utilisent une cigarette électronique.
La cigarette électronique: plus ou moins cancérigène que la vraie?
Entre les bienfaits et méfaits de la cigarette électronique, mis en avant par certaines recherches scientifiques, personne ne s'y retrouve vraiment. Une nouvelle étude...
28 novembre 2014 - 17:05
Société
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don