Le protocole change encore dans les écoles

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 21 septembre 2020 - 13:02
Image
Rentrée masquée pour tous dans une école à Lille le 1er septembre 2020
Crédits
© DENIS CHARLET / AFP/Archives
Les classes ne seront plus fermées si un élève est testé positif
© DENIS CHARLET / AFP/Archives
Deux mille classes fermées en France, ça commence à faire beaucoup. Et cela ne risquait pas de s’arranger avec la multiplication des cas positifs à la Covid-19… Mais le ministère de l’Education nationale a sorti un assouplissement du protocole sanitaire de son chapeau.
 
A partir de mardi, dans les seules écoles maternelles et primaires, il n’y aura plus de fermeture de classe si un enfant est positif. Elle deviendra effective dès lors que trois enfants, de différentes fratries, seront dans le même cas. 
 
« Lorsqu’un élève est testé positif, ses camarades et son enseignants ne seront plus considérés comme des cas contacts »
 
Ce qui est valable au collège, au lycée, à l’université et en entreprise ne l’est donc plus dans les établissements du premier degré. Un élève testé positif devra simplement rester chez lui pendant sept jours, sans conséquences pour le reste de sa classe.
 
Les enfants « peu actifs »
 
Pour prendre cette décision, le ministère s’est appuyé sur un avis (complémentaire) du Haut conseil de la santé publique, publié le 17 septembre. Selon ce document, les enfants sont « peu à risques de forme grave et peu actifs dans la transmission du Sars-Cov-2 ».
 
« A ce stade des connaissances, le risque de transmission existe surtout d’adulte à adulte et d’adulte à enfant, et rarement d’enfant à enfant ou d’enfant à adulte »
 
A noter que le HCSP considère dans le même avis, et en prenant des pincettes, que la sensibilité augmente avec l’âge, l’épidémiologie chez les adolescents « ressemble davantage à celle des jeunes adultes ». 
 
« Le virus à sens unique »
 
L’assouplissement du protocole sanitaire dans les écoles a provoqué l’incompréhension, sinon la colère, du principal syndicat enseignant, le SNUipp-FSU qui a estimé dans un communiqué que « le gouvernement persiste dans ses égarements et dans ses contradictions ».
 
« Après le mètre de distanciation adaptable selon les situations pour permettre d’accueillir tous les élèves, voilà le virus à sens unique qui évite d’interrompre la scolarité au risque d’exposer élèves, usagers et personnels des écoles à la contamination ».
 

À LIRE AUSSI

Image
covid 19
Pandemie en France, pour une nouvelle "ethique" de la communication des risques gouvernementaux
Tribune : Manque de transparence sur la pénurie de masques et la politique de tests, ministres dissonants par rapport au discours officiel, tergiversations, rétropédal...
18 septembre 2020 - 14:55
Opinions
Image
test pcr
Covid-19 : des tests PCR à 100 euros illégalement réalisés en Île-de-France
Des laboratoires d’analyses franciliens feraient débourser à leurs patients près de 100 euros pour un simple test PCR. Raison d’un tel prix ? Des résultats garantis so...
18 septembre 2020 - 13:40
Société
Image
Smartphone 5G
Conséquences sanitaires de la 5G : un rapport très prudent
Un rapport sur les « aspects techniques et sanitaires » de ce déploiement a été publié sur les sites des ministères de la Transition écologique, de la Santé et de l’Ec...
18 septembre 2020 - 15:24
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Obama
Barack Obama, un continuum Soros/WEF teinté d’un paradoxe Kissinger/Nobel
PORTRAIT CRACHE - Barack Obama est ce personnage contradictoire, ambiguë, voire bicéphale, prêcheur de justice sociale financé par des Soros, Buffet et Goldman Sachs, ...
25 mai 2024 - 12:00
Politique
26/05 à 11:11
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.