Le retour des tiques, porteuses de la maladie de Lyme

Le retour des tiques, porteuses de la maladie de Lyme

Publié le 09/05/2016 à 18:47 - Mise à jour à 18:51
©Flickr Creative Commons
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Avec le retour des beaux jours, les tiques réapparaissent un peu partout en France. Un acarien contre lequel il faut prendre ses précautions car il transmet la Borréliose de Lyme, une maladie qui peut être très handicapante et difficile à diagnostiquer.

Les beaux jours ont fait leur retour, et si personne ne s'en plaindra, ils reviennent comme chaque année avec leur petit lot de désagréments, coups de soleil et allergies notamment, mais aussi les tiques. Ces petites bestioles sont en effet sorties de leur période d'hibernation partout en France à la faveur du printemps. L'occasion pour les autorités sanitaires de rappeler leur dangerosité.

Car outre le désagrément d'avoir un acarien buveur de sang accroché à la peau, les tiques transmettent la Borréliose de Lyme, une maladie infectieuse qui peut avoir des conséquences très éprouvantes, d'autant plus qu'elle est complexe à diagnostiquer.

En effet la maladie de Lyme (autre nom de la Borréliose) est aussi surnommée la Grande imitatrice, car elle se manifeste par des symptômes cutanés, mais aussi articulaires, neurologiques, voire cardiaques et ophtalmiques. Ces symptômes pouvant être attribués à d'autres pathologies, cela complique l'identification du responsable.  De plus, les traitements ne permettent pas une éradication systématique de la maladie. Le nombre de personnes contaminées chaque année est estimé à 27.000.

Plusieurs précautions sont donc à prendre pour éviter de contracter la maladie dont 13,7% des tiques seraient porteuses en France. Eviter les hautes herbes, très prisées de ces petites bêtes comme "tremplin" est une première protection. Mais surtout, il convient d'inspecter attentivement son corps et celui de ses enfants au retour d'une expédition en forêt, y compris le cuir chevelu, le cou ou encore l'arrière des oreilles.

En cas de découverte d'une tique, il faut l'extraire avec un tire-tique (sorte de petit pied de biche en plastique qui fonctionne par rotation). La vieille technique de l'étourdissement de la tique à l'éther est déconseillée. L'utilisation de produits chimiques peut faire vomir la tique et donc favoriser la propagation de l'infection. Pour la même raison, il faut désinfecter la zone de piqûre après l'extraction et non avant.

Longtemps, les tiques ont été présentées comme présentes uniquement dans certaines régions. Si certaines comme l'Alsace sont en effet plus touchées, ces arachnides sont présents partout où il y a des forêts et des sous-bois, y compris en région parisienne. De même, si elles sont plus nombreuses au printemps et en été, elles ne disparaissent pas pour autant dès que le mercure est un peu plus bas.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les tiques sont présentes dans toutes les régions boisées de France et sont parfois porteuses de la Borréliose de Lyme.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-