Moderna, l’investisseur mystère évoqué par le gouvernement ?

Auteur(s)
Lauriane Bernard, France-Soir
Publié le 09 novembre 2023 - 15:32
Image
Moderna
Crédits
DR
Moderna conditionne son implantation d'usines à l'engagement d'achat de ses vaccins par le pays d'accueil .
DR

SANTE - Ce samedi 4 novembre, le ministre délégué au Commerce extérieur Olivier Becht a évoqué de prochains investissements importants dans le domaine de la santé, de la part d’un investisseur mystère, qui pourrait bien être Moderna. En 2022, le laboratoire avait accepté de s’installer au Royaume-Uni contre une promesse du gouvernement britannique d’acheter ses vaccins ANRm pendant 10 ans. 

L'exécutif a lancé mardi 31 octobre 2023 une campagne de communication internationale "marque France" afin d’attirer les investissements étrangers. 

“Nous aurons dans les prochaines semaines d’autres annonces avec plusieurs milliards d’euros d’investissements dans le domaine notamment de la santé”, a confirmé Olivier Becht, ministre délégué auprès de la ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, au micro de France-Inter samedi 4 novembre. Il n’a toutefois pas mentionné la provenance des fonds.  

Mais qui est donc l’investisseur mystère ? Il se pourrait que ce soit le laboratoire Moderna, qui est en discussion avec la France depuis plusieurs mois. Il souhaite l’implantation d’une usine à technologie ANRm dans l’Hexagone, mais pas à n’importe quel prix.  

L’implantation d’une usine contre une promesse d’achat sur dix ans  

Le PDG de la société de biotechnologies américaine, Stéphane Bancel, avait fait savoir le 13 septembre dernier à BFM Business que Moderna avait transmis au gouvernement français une proposition d'implantation d'usine. Cependant, il conditionne cette démarche à l'engagement par le pays d'accueil d'acheter ses futurs vaccins.  

“On a réussi à faire des accords avec l'Angleterre, l'Australie et le Canada qui se sont engagés avec nous sur dix ans contre l’ouverture d’une usine dans leurs pays. J’espère qu’on arrivera également à faire ça en France”, avait alors expliqué le dirigeant français. 

En juin 2022, Moderna avait fait part de la conclusion d'un accord de principe avec le gouvernement du Royaume-Uni. Il concernait l’établissement d’un centre d'innovation et de production spécialisé dans les vaccins à ARNm, en particulier ceux visant à lutter contre les virus respiratoires, dont le Covid-19, la grippe saisonnière et le virus respiratoire syncytial (VRS).  

 

À LIRE AUSSI

Image
Stéphane Bancel WEF
WEF : le PDG de Moderna accuse le "débat scientifique et politique” d'être à l'origine des faibles taux de vaccination
Lors d'une conférence dans le cadre de l'édition 2023 du Forum économique mondial, Stéphane Bancel, PDG du laboratoire pharmaceutique Moderna, a ouvertement accusé&nbs...
22 janvier 2023 - 16:30
Société
Image
Olivier FROT
Les contrats d’achats de vaccins anti-COVID-19 de Pfizer-BioNtech en Europe et dans le reste du monde
ENTRETIEN/ANALYSE - Sur mandat des États membres du 18 juin 2020, au titre de l’aide d’urgence prévue par le règlement 2016/369 modifié par le règlement 2020/521 du 14...
10 octobre 2023 - 17:41
Vidéos
Image
Aurélien Rousseau
Aurelien Rousseau visé par une plainte à la CJR pour tentative d’escroquerie au consentement à la vaccination Covid-19
Le professeur Perronne et Xavier Azalbert, directeur de la rédaction et de la publication de France-Soir ont déposé plainte à la CJR (Cour de justice de la République)...
06 octobre 2023 - 16:23
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Soros
George Soros entre coups de bourse, coups de cœur et coups d'Etat
PORTRAIT CRACHE - George Soros : le super-héros des marchés qui jongle avec les chiffres et secoue le cocotier de Wall Street quand il “n’ouvre pas les sociétés” à la ...
16 février 2024 - 16:00
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.