Vaccins Covid-19 : tout ce que je sais, c’est que personne ne sait rien

Vaccins Covid-19 : tout ce que je sais, c’est que personne ne sait rien

Publié le 18/10/2021 à 18:35
Pixabay / FS
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Christine Cotton, biostatisticienne pour FranceSoir
-A +A

Les vaccins Covid-19 sont actuellement le centre de discussions opposant la « doxa» - pensée unique  dont le leitmotiv est le « tous vaccinés » - et les réfractaires qui ont une interprétation divergente.

Après des mois de discours sur l’efficacité, l’immunité, la tolérance des vaccins Covid-19, les visions des deux camps convergent sur le fait que le vaccin n’empêche ni la contamination, ni la transmission. Pourtant, les premiers s’accrochent encore au passe sanitaire pour des raisons qui vont apparaître plus qu’incompréhensibles au terme de la lecture de ce court papier.

Les partisans du « vaccin à tout prix » seraient éclairés de se pencher sur les documents des laboratoires qui comportent tous les résultats et preuves nécessaires pour se forger un avis éclairé sur ces questions.

Examinons donc le document suivant concernant le vaccin du laboratoire Pfizer-BioNTech : « Modification de l'autorisation d'utilisation en urgence (EUA) pour un produit non approuvé Mémorandum de révision du 9 avril 2021 » accessible sur le site de la FDA (Food and Drug Administration, agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux) qui a mandat d'autoriser la commercialisation des médicaments sur le territoire des États-Unis.

Voici une copie d’écran de la section 5.2 (page 38) ainsi que sa traduction.

Après lecture de ces quelques lignes, la seule chose qui puisse encore être affirmée sans se tromper est que, le 9 avril 2021, si le laboratoire pharmaceutique qui fabrique et commercialise le vaccin lui-même ne sait rien concernant l’efficacité de son propre vaccin, personne ne sait rien.

Rappelons que les instances de régulation ne... savent pas non plus répondre, comme l'a illustré récemment l'ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament) dans un courrier en réponse à la demande d'information de Me Teissedre.

Auteur(s): Christine Cotton, biostatisticienne pour FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La mort de Socrate

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-