Vaccins : le professeur Didier Raoult reconnaît enfin l’efficacité des médias à déformer ses propos

Auteur(s)
Chloé Lommisan, France-Soir
Publié le 26 mai 2023 - 18:39
Image
Médias
Crédits
Photo de Bank Phrom sur unsplash.com
Les médias et le professeur Raoult : une histoire d'un niveau très asymétrique.
Photo de Bank Phrom sur unsplash.com

POLÉMIQUE - Non, il n’a pas changé d’avis. Car cela n’est une question ni d’avis, ni d’opinion. Mais une question de science et d’observation. Dans une énième déformation de ses propos commise par la sphère médiatique mainstream (24/05), le professeur Raoult n’a ni annoncé “que le vaccin est efficace après avoir assuré qu'il ne servait à rien” (La Dépêche), ou “après l’avoir longtemps nié”.

Mea maxima culpa... ou pas

Non, il n’a jamais refusé “jusqu’alors de reconnaître tout effet positif au vaccin contre le Covid-19” (le JDD). Non, il n’a pas affirmé que “les gens qui sont vaccinés meurent moins que ceux qui ne le sont pas” (Sud Ouest). Non, il n’a pas “contredit notamment ses propos de 2021, où il expliquait qu’il n’y avait pas ‘moins de morts’ parmi les vaccinés” (Le Figaro). Non, il n’a pas fait de “mea culpa inattendu” (sic, CNews)

La palme revient à la Voix du Nord qui pense expliciter le “déni sur la mortalité” (re-sic) du professeur marseillais : “C’est la première fois que Didier Raoult le dit aussi clairement et sans parler de tranches d’âge ou de public particulier.” Car c’est exactement sur ce point que les propos du professeur marseillais, ancien président de l’IHU-Méditerranée ont été dénaturés, déformés, raccourcis, coupés.  

Et bien, non, une fois de plus. La clef demeure justement liée à la question des tranches d’âges du public concerné par la vaccination anti-Covid-19. Au sein d’un entretien Débriefing accordé à France-Soir, le professeur Raoult rappelle ses positions, qui n’évoluent qu’en fonction de l’état de la science et de l’observation clinique, non à la convenance de son opinion.

Omicron moins grave et moins sensible au vaccin

D'ailleurs, il n’a “pas de honte à changer d’opinion” si cela est nécessaire : “Moi depuis le début de ce vaccin, ça ne me paraît pas déraisonnable de vacciner ceux qui meurent le plus, ceux qui ont plus de 85 ans”. “Ceux-là, je prends le risque de les vacciner, je comprends qu’il y a un bénéfice à les vacciner”, dit-il. Il n’y a aucune velléité à “généraliser” quoi que cela soit, ce serait un contresens scientifique. 

Cette protection, qui apparaît pour les plus âgés que l’on peut considérer à partir de 75 ans, se maintient “dans les délais dans lesquels la vaccination fonctionne, c’est-à-dire 6 mois environ”. En revanche, “jusqu’à l’année 2021” seulement car, “après, Omicron est moins grave et moins sensible au vaccin.”

En revanche, chez les plus jeunes, c’est une tout autre histoire. Tout d’abord, le professeur Raoult cite une étude suédoise qui concerne les 15-45 ans et la vaccination anti-Covid. Au sein de cette tranche d’âge, le risque de mourir de la Covid est de 1/100000. “Démontrer l’efficacité du vaccin est impossible, on ne peut pas le faire”, avec de tels chiffres, cela est une évidence statistique.

Par ailleurs, les effets secondaires sont aussi une autre raison à ne pas vacciner les sujets jeunes, qui risquent “des thromboses”. Le professeur Raoult déclare attendre une étude danoise sur la population entière pour essayer d’expliciter un pic de mortalité chez les jeunes fin 2022 (voir Debriefing du jour, 26/05).

Ni pro-vax, ni anti-vax

En somme, non, le professeur Raoult n’a pas subitement renoncé à son droit d’être intelligent : “Je ne suis ni pro-vax, ni anti-vax, je suis un scientifique, cela n’a rien à voir avec un militant”, tonne-t-il. “Le vaccin a-t-il une indication ?” Il le peut. Mais pas de façon homogène au sein de l’entière population. 

Le professeur a enfin salué l’exercice des métiers de presse au temps de la doxa du Covid : “Les journalistes ne travaillent pas, ne lisent pas, n’écoutent pas”. Tout cet effet d’annonce, reprit jusqu’à des chroniques censées être humoristiques, par exemple sur la radio RTL “est un mensonge éhonté”. Didier Raoult avertit à propos de l’état de la société médiatique : “Je ne sais pas comment finira cette histoire de raconter des mensonges.”

À LIRE AUSSI

Image
Didier Raoult
L’hydroxychloroquine, un traitement efficace contre la Covid-19 "saboté depuis le début" : "Il faut qu’il y ait une commission parlementaire à ce sujet", entretien avec le Professeur Raoult
DEBRIEFING - Dans le cadre d’un entretien en compagnie du Professeur Raoult, l’ancien président de l’IHU-Méditerranée évoque plusieurs sujets incontournables de l’actu...
26 mai 2023 - 15:02
Vidéos
Image
FS Pr Didier Raoult
“La liberté de ne pas obéir est une chance considérable”, Didier Raoult, microbiologiste et infectiologue
L'Entretien essentiel - Le professeur Didier Raoult nous fait l’honneur d’un Entretien essentiel exceptionnel, à l’occasion de la publication de son “Autobiographie”, ...
06 avril 2023 - 11:31
Vidéos
Image
Nicolas Védrines
Étude du Pr Raoult : "La présentation des preuves de Complément d’enquête est frauduleuse" Nicolas Védrines
Le reportage à charge de "Complément d’enquête" sur le Pr Didier Raoult qui voulait démontrer une fraude dans une étude de l’IHU Méditerranée à propos de l’hydroxychlo...
07 décembre 2022 - 19:30
Vidéos

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Obama
Barack Obama, un continuum Soros/WEF teinté d’un paradoxe Kissinger/Nobel
PORTRAIT CRACHE - Barack Obama est ce personnage contradictoire, ambiguë, voire bicéphale, prêcheur de justice sociale financé par des Soros, Buffet et Goldman Sachs, ...
25 mai 2024 - 12:00
Politique
26/05 à 11:11
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.