Y a t-il un effet nocebo à l'utilisation du terme "covid long" ?

Auteur(s)
France-Soir
Publié le 25 mars 2024 - 12:23
Image
masques
Crédits
Unsplash
L’usage de ce terme contribue à amplifier inutilement la peur autour de symptômes de fatigue virale qui, en temps normal, auraient été négligés
Unsplash

Le Covid long n’est peut-être pas différent des autres syndromes post-viraux tels que ceux ressentis après la grippe, selon une nouvelle recherche de Queensland Health.

Des experts de la santé en Australie appellent à abandonner l'expression "COVID long". Cette recommandation fait suite à une étude montrant que les symptômes ressentis par des individus un an après avoir contracté le COVID-19 ne diffèrent pas significativement de ceux engendrés par des virus courants comme la grippe. 

Le Dr John Gerrard, chef de la santé du Queensland et superviseur de l'étude, argumente contre l'utilisation de la terminologie "COVID long". Selon lui, cette expression suggère à tort que les symptômes à long terme liés au virus sont uniques et exceptionnels, ce qui peut engendrer une peur inutile et une attention excessive sur ces symptômes, entravant potentiellement la récupération et la guérison des patients. L’usage de ce terme contribue à amplifier inutilement la peur autour de symptômes de fatigue virale qui, en temps normal, auraient été négligés.

L'étude menée par Queensland Health a interrogé 5 112 personnes âgées de 18 ans et plus, ayant rapporté divers symptômes tels que la fatigue, le brouillard cérébral, et des changements d'odorat et de goût. Ces participants, choisis parmi des Australiens ayant subi des tests COVID-19 au printemps 2022, ont été suivis un an plus tard afin d'évaluer l'évolution de leurs symptômes et leur impact sur la qualité de vie. Bien que 16% des sondés aient rapporté des symptômes persistants au printemps 2023, et 3,6% une incapacité fonctionnelle modérée à sévère, l'étude n'a pas établi de différence significative entre ceux testés positifs au COVID-19 et ceux négatifs ou ayant eu la grippe.

Si la formule "Covid long” devait être maintenu, faudrait-il inventer l’expression "Grippe longue" ?

Les résultats de cette étude, qui seront présentés au prochain Congrès européen de microbiologie clinique et des maladies infectieuses à Barcelone, soulève des questions sur la distinction entre le COVID long et d'autres maladies post-virales. Le Dr Gerrard rappelle que, dans des systèmes de santé où la population est largement vaccinée, le COVID long a pu sembler distinct et plus sévère en raison du grand nombre de cas durant la pandémie. Cependant, les taux de symptômes persistants et d'incapacité fonctionnelle s'avèrent similaires à ceux d'autres affections post-virales, insistant sur la nécessité de poursuivre les recherches dans ce domaine.

À LIRE AUSSI

Image
Une récente série de décès dans plusieurs hôpitaux jette une lumière crue sur la saturation des urgences et ses conséquences parfois dramatiques, alors que certains services sont menacés de fermeture
Soins non réalisés : la "bombe à retardement" du Covid inquiète les hôpitaux
Entre le manque de personnel, les lits fermés et un financement qui se fait toujours attendre, les hôpitaux sont toujours en tension. Lundi 18 mars, la Fédération hosp...
19 mars 2024 - 18:20
Société
Image
Vaccination des enfants
Vaccination Covid d'un mineur : faut-il l'accord des parents et de l'enfant ?
SANTE - La vaccination des enfants contre le Covid n'est pas obligatoire. Un mineur peut-il la recevoir sans l'autorisation de ses parents ? Ces derniers peuvent-ils l...
26 février 2024 - 14:33
Société
Image
Balance traitements en faveur des traitements
Une étude conclut à l’absence d’efficacité des vaccins covid-19 et à un effet aggravant de la vaccination sur la maladie dans de nombreux cas
Une seconde analyse indépendante des données des 30423 patients soignés à l’IHU Méditerranée Infection conclut à l’absence d’efficacité des vaccins covid-19.Ce n’est d...
06 mars 2024 - 12:40
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
bayrou
François Bayrou, baladin un jour, renaissant toujours
PORTRAIT CRACHE - François Bayrou, député, maire de Pau et plusieurs fois ministres, est surtout figure d’une opposition opportuniste. Éternel candidat malheureux à la...
20 avril 2024 - 10:45
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.