Chasse aux astéroïdes avec la NASA

Auteur(s)
VL
Publié le 17 mars 2015 - 13:18
Mis à jour le 18 mars 2015 - 09:54
Image
La Terre et une ceinture d'astéroïdes.
Crédits
©NASA/Sipa
Des centaines de milliers d'astéroïdes restent à identifier dans notre système solaire.
©NASA/Sipa
L'agence spatiale américaine a annoncé mettre à disposition de tous son programme de recensement d'astéroïdes. Un moyen pour que les astronomes en herbe aident à identifier les centaines de milliers d'astéroïdes inconnus.

Dans les films catastrophes, c'est souvent le petit astronome amateur qui découvre le gigantesque astéroïde qui fonce sur la Terre. Ce scénario est désormais possible grâce au logiciel de la NASA: Asteroid Data Hunter (fichier de chasseur d'astéroïdes). L'agence spatiale américaine a annoncé le mettre à disposition de tous à l'occasion de son festival annuel, dimanche 15 mars.

Ce programme doit permettre aux astronomes amateurs de participer à la recherche et l'identification des nombreux astéroïdes de notre système solaire. En plus de l'intérêt purement scientifique de ce recensement, cela pourrait permettre de prévoir la trajectoire de plus nombreux corps célestes et ainsi d'anticiper les risques de collision avec la Terre.

Le programme Asteroid Data Hunter s'installe sur n'importe quel ordinateur. L'astronome amateur qui pense avoir repéré un astéroïde inconnu peut y transférer les images de son télescope. Le logiciel vérifie ensuite si l'objet est déjà recensé. Les plus doués et chanceux pourront donc se targuer d'avoir découvert un astéroïde...

L'idée de cette astronomie participative avait déjà été utilisée lors du précédent festival de la NASA. Elle proposait alors une récompense de 55.000 dollars (52.000 euros) à ceux qui parviendraient à améliorer son algorithme de détection des astéroïdes. Il est aujourd'hui 15% plus fiable.

Si la prestigieuse NASA fait appel aux amateurs pour cette besogne, c'est que le nombre de ces corps célestes qui croisent dans notre système solaire est impressionnant. La principale ceinture d'astéroïdes se trouve entre les orbites de Mars et Jupiter et serait composée de millions d'objets, dont plusieurs centaines de milliers suffisamment gros pour être détectés. Les agences spatiales sont donc encore loin de les avoir tous répertoriés.

 

 

À LIRE AUSSI

Image
Ganymède, la plus grosse lune de Jupiter.
Un océan caché sous la glace de la plus grosse lune de Jupiter
La NASA a confirmé jeudi 12 l'existence d'un immense océan d'eau salée sur Ganymède, la plus importante lune de Jupiter. Une trouvaille qui ouvre de nouvelles perspect...
13 mars 2015 - 15:04
Société
Image
Une vue d'artiste de la sonde américaine New Horizons.
New Horizons : Pluton et Charon à portée de vue de la sonde spatiale américaine
La NASA a publié le 4 février les premières images de Pluton prises par la sonde New Horizons. Dans l'espace depuis neuf ans, elle devrait survoler la planète naine en...
06 février 2015 - 18:59
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Soros
George Soros entre coups de bourse, coups de cœur et coups d'Etat
PORTRAIT CRACHE - George Soros : le super-héros des marchés qui jongle avec les chiffres et secoue le cocotier de Wall Street quand il “n’ouvre pas les sociétés” à la ...
16 février 2024 - 16:00
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.