Chine : les employés de Canon doivent sourire pour entrer dans leur bureau

Chine : les employés de Canon doivent sourire pour entrer dans leur bureau

Publié le 21/06/2021 à 20:04
Mimi Thian/Unsplash
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

En Chine, les salariés de Canon sont obligés de sourire face à une caméra pour pouvoir accéder à leur bureau. Une manière pour l’entreprise de s’assurer que les employés sont « contents » de travailler… tout en les surveillant.

Sourire pour aller travailler

Souriez si vous voulez entrer ! En Chine, les salariés d’une filiale de Canon n’ont pas intérêt à être d’humeur ronchonne lorsqu’ils arrivent au bureau le matin. Et c’est une caméra munie d’une intelligence artificielle qui est là pour le vérifier. Installée à l’entrée des locaux de l’entreprise, c’est à elle que les salariés doivent dégainer leur plus beau sourire s’ils veulent passer la porte pour aller travailler.

Comme l’explique le Financial Times, ce dispositif est en réalité loin d’être nouveau. Installé sans remous en 2020, il avait dévoilé par Canon l’an dernier en même temps que d’autres outils censés améliorer la gestion des ressources humaines de l’entreprise.

Un flicage de plus en plus poussé des employés

Pourtant, ce système de détection de sourires en dit long sur la volonté de contrôle de ses employés par Canon, qui a installé des caméras aux quatre coins de ses bureaux chinois. Pour pouvoir participer à une réunion ou planifier des rendez-vous, les salariés doivent à chaque fois sourire afin de témoigner de leur enthousiasme.

Si les méthodes de Canon n’ont pas été publiquement critiquées par ses employés, elles sont une nouvelle preuve qu’en Chine, la surveillance des faits et gestes des travailleurs a de beaux jours devant elle. Grâce à l’intelligence artificielle, il est par exemple possible pour les employeurs de mesurer le temps de pause déjeuner de leurs subordonnés, de mesurer leur productivité ou encore de les géolocaliser en dehors du bureau.

Un dispositif dispositif interdit en France

Face aux critiques, Canon a argué que c’était un moyen de s’enquérir du bonheur et de la santé de ses salariés. La société s’est aussi justifiée en affirmant qu’il était essentiel d’aborder le monde post-pandémie dans une atmosphère positive et que ses salariés, habitués au système, gardaient quoi qu'il en soit toujours le sourire au bureau.

Pas d’inquiétude à ce que ce dispositif arrive en France : notre Code du travail interdit aux employeurs cette surveillance des salariés.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Chair à Canon ?

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-