Contrôler une souris d'ordinateur par la pensée, c'est fait grâce à Neuralink

Auteur(s)
France-Soir, avec AFP
Publié le 21 mars 2024 - 09:50
Image
Elon Musk, nouveau propriétaire de Twitter, lors d'une conférence de presse à Boca Chica Village au
Crédits
AFP/Archives - JIM WATSON
AFP/Archives - JIM WATSON

Mercredi 20 mars, Neuralink a publié une vidéo dans laquelle un patient tétraplégique joue aux échecs en contrôlant une souris d'ordinateur par la pensée, grâce à son implant cérébral. L'innovation rattrape la science-fiction.

En janvier dernier, Elon Musk se félicitait que son entreprise de neurotechnologie équipait le tout premier humain d'un implant cérébral : Noland Arbaugh a 29 ans et il a été rendu tétraplégique à cause d'un accident de voiture. Fin février, il assurait que le jeune homme pouvait contrôler la souris d'un ordinateur par la pensée. Aujourd'hui, il le prouve. 

Dans la vidéo de neuf minutes, Noland Arbaugh explique jouer aux échecs, au jeu vidéo "Civilization", ou prendre des cours de japonais et de français grâce à l'implant. "C'est fou", "c'est tellement cool", s'émeut-il, tout sourire. Lors d'un échange avec un ingénieur de Neuralink, il raconte comment cette nouvelle technologie lui a redonné un accès simplifié à nombre de ses loisirs. Il a aussi décrit la manière avec laquelle il parvient à déplacer le curseur sur l'écran, l'implant traduisant son intention.

"Il y a encore beaucoup de choses à faire, mais cela a déjà changé ma vie", résume-t-il. Et d'ajouter :  "Je voulais participer à quelque chose qui, je pense, va changer le monde". De son côté, l'ingénieur de Neuralink a promis de tenir au courant les internautes des progrès du patient.

A plus long terme, Elon Musk ambitionne de proposer son implant à tous, notamment pour faire remarcher les patients paralysés, rendre la vue aux aveugles ou encore guérir les personnes atteintes de maladies psychiatriques comme la dépression. Pour ça, Neuralink a récemment levé quelque 323 millions de dollars auprès d'investisseurs.

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Obama
Barack Obama, un continuum Soros/WEF teinté d’un paradoxe Kissinger/Nobel
PORTRAIT CRACHE - Barack Obama est ce personnage contradictoire, ambigu, voire bicéphale, prêcheur de justice sociale financé par des Soros, Buffet et Goldman Sachs, v...
25 mai 2024 - 12:00
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.