Des muscles artificiels en peau d'oignon ? Des chercheurs taïwanais l'ont fait

Auteur(s)
JmC
Publié le 09 mai 2015 - 18:47
Image
Oignons
Crédits
©Robert Couse-Baker/Flickr
Ça, c'est un beau paquet de muscles.
©Robert Couse-Baker/Flickr
Des chercheurs de l'Université nationale de Taïwan viennent de fabriquer des muscles artificiels à base de peau d'oignon, élastique comme les vrais. Une avancée scientifique qui pourrait un jour être utile au corps humain.

Jusqu'à présent, les muscles artificiels fabriqués en laboratoire l'étaient à base de cellules de tissus humains. Des chercheurs taïwanais ont fait mieux: ils ont utilisé de la peau d'oignon.

Ayant constaté que les oignons pouvaient se plier, se contracter ou s'allonger, comme le font les muscles, des chercheurs de l'Université nationale à Tapei ont étudié leurs propriétés physiques. Ils ont découvert que la peau d'oignon pouvait se contracter ou se relâcher –comme les muscles– sous l'effet de décharges électriques, selon l'intensité du courant.

"Récemment de nombreuses recherches ont été menées sur une variété de matériaux souples tels que les élastomères, les polymères ou encore les composites nanoporeux afin de mettre au point les muscles artificiels. Nous avons constaté que la couche unique de l'oignon, véritable treillis de cellules épidermiques, devenait élastique après traitement, et qu'elle pouvait simultanément s'étirer et se plier lorsqu'on applique un champ électrique", ont expliqué les chercheurs en présentant les résultats de leurs travaux.

Pour leurs expériences, et pour faire circuler les impulsions électriques, ils ont recouvert la peau d'oignon d'une fine feuille en or, pour y placer les électrodes. Le test a réussi: ils ont accroché deux de leurs muscles en oignon à une pince, avec laquelle ils ont réussi à attraper une boule de coton, très légère.

Les chercheurs en pleuraient presque de joie –ou alors c'était l'effet des oignons. Leur prochain objectif va être d'augmenter le pouvoir de ces faux muscles pour leur faire soulever des objets plus lourds, et de les utiliser pour construire des robots dans un premier temps.

Mais pour l'avenir plus lointain, "les cellules végétales sont prometteuses pour l'utilisation dans le corps humain, car elles peuvent effectuer un grand nombre de fonctions, même quand elles ne sont plus vivantes", ont ajouté les chercheurs.

 

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.