Des robots sont maintenant capables de retrouver des objets perdus

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 13 octobre 2021 - 19:15
Image
robot
Crédits
MIT / Youtube
Chérie, tu as vu mes clefs ?
MIT / Youtube

Dans les caves, les armoires, ou même dans les jardins, des objets de petite taille sont souvent oubliés, puis perdus, car trop difficiles à retrouver. Ce sont parfois des pièces nécessaires au fonctionnement d'un tout plus grand, comme des clés. Parfois ce sont des bijoux auxquels on tient. Lorsque l’on recherche ces objets égarés, nous sommes souvent démunis, et une aide automatique serait la bienvenue. Qui n’a pas un jour rêvé d'un coup de baguette magique pour retrouver ses clés !

Pour éviter ces petits cauchemars du quotidien, en plus des gadgets géolocalisables qui existent déjà, des chercheurs du MIT ont conçu un robot capable de chercher à notre place, et de récupérer un élément, même enfoncé sous un canapé, ou perdu dans le coffre à jouets des enfants.

Une caméra équipée d’un bras pour trouver l’objet recherché

Ce robot peut fusionner les données d'une caméra et d'une antenne de radiofréquence fixée à sa pince pour localiser et récupérer des objets. Ces derniers doivent être munis d’une puce RFID, comme celle qui est intégrée aux articles des magasins pour pouvoir gérer les stocks. Appelé RFusion, le principe de ce robot est basé sur la technologie de ces étiquettes bon marché, dont les signaux sont capables de traverser la plupart des surfaces, ce qui permettrait de localiser l’article étiqueté même dans une pile d'objets. Quant à elle, la caméra intégrée permet de vérifier, grâce au "machine learning", qu’il s’agit bien de l’objet recherché.

Retrouver des objets dans un monde chaotique

Ce robot pourrait être utile à la maison, par exemple pour assister une personne âgée dans la réalisation des tâches du quotidien en lui apportant les objets nécessaires, ou en aidant à fouiller dans les objets oubliés de la cave. Mais ce n’est pas tout, les chercheurs pensent que ce robot pourrait avoir un rôle clé dans les entrepôts et usines, notamment pour identifier et installer des composants dans une usine de fabrication d’automobiles, par exemple. “Avoir des robots capables de rechercher des objets dans un tas est un besoin croissant dans l'industrie aujourd'hui” explique Fadel Adib, professeur agrégé au Département de génie électrique et informatique et directeur du groupe Signal Kinetics au MIT Media Lab.

L'étiquetage des objets, des données mises au service des plateformes

À l’avenir, équiper nos objets les plus précieux de puces RFID pourrait devenir de plus en plus courant. C’est ce qu’essaie déjà de commercialiser Apple avec son Airtag, un dispositif de suivi développé par la firme à la pomme, qui cause des craintes liées au vol des informations personnelles. Les Airtags, censés aider leurs propriétaires à ne jamais perdre leurs clés ou leurs smartphones, ont déjà été victimes de piratages, et de vols de données. Une fois que quelqu’un trouve un objet égaré équipé d’un Airtag, ce dispositif génère un site avec les contacts du propriétaire pour pouvoir lui rendre l’objet. Le 28 septembre dernier, le spécialiste en cybersécurité Brian Krebs a révélé dans un article comment les gadgets d’Apple peuvent faciliter le "phishing" et le vol de données personnelles. En installant un code malicieux dans le champ de contact, le pirate pourrait rediriger vers un faux site iCloud, qui essaiera de voler son mot de passe. En définitive, il existe donc un risque de trouver un objet, et d’être victime d’un piratage en voulant le rendre à son propriétaire. Des alternatives aux puces RFID, à la modernisation de la recherche d’objets perdus, existent heureusement. Des plateformes dotées d’intelligence artificielle aident à les retrouver. Il suffit de signaler un objet perdu pour que la plateforme vous mette en contact avec des personnes pouvant avoir vu votre objet. Ce système peut être moins efficace, mais il comporte moins de risques de piratage.

À LIRE AUSSI

Image
Une enfilade de minisatellites Starlink observés dans le ciel en mai 2019
GPS 2.0 : une navigation en temps réel grâce aux milliers de satellites SpaceX ?
Un corpus croissant de recherches se penche sur l'utilisation des signaux des satellites en orbite terrestre basse (LEO) pour fournir un service de navigation similair...
12 octobre 2021 - 19:56
Société
Image
 téléphones mobiles
Si votre téléphone portable est âgé de plus de quatre ans, il risque d'être privé d’internet
À partir du 30 septembre 2021, un certificat de sécurité, le certificat Root émis par Let’s Encrypt “IndenTrust DST Root CA X3” va expirer. Encore utilisé par des mill...
30 septembre 2021 - 15:27
Société
Image
La puce Neuralink d'Elon Musk
Les avancées de la neurotechnologie rendent sa régulation indispensable
Les neurotechnologies sont les technologies qui ont une influence sur la manière dont sont compris le cerveau et la pensée. Ce domaine connaît un très fort développeme...
08 septembre 2021 - 19:04
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Castex
Jean Castex, espèce de “couteau suisse” déconfiné, dont l'accent a pu prêter à la bonhomie
PORTRAIT CRACHE - Longtemps dans l’ombre, à l’Elysée et à Matignon, Jean Castex est apparu comme tout droit venu de son Gers natal, à la façon d’un diable sorti de sa ...
13 avril 2024 - 15:36
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.