Google va pouvoir analyser vos grains de beauté sur photo

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 21 mai 2021 - 18:06
Image
Google sur smartphone
Crédits
Pixabay
Ecran d'un smartphone faisait apparaitre le moteur de recherche Google
Pixabay

Un dermatologue dans la poche, c’est possible grâce à Google. Par le biais d’une nouvelle application, Google analyse les grains de beauté suspects, à partir d’une photo prise avec l’appareil de votre téléphone. L’application expérimentale a été dévoilée lors de la conférence annuelle I/O 2021 de Google. « L'intelligence artificielle peut aider les cliniciens à soigner les patients et à traiter les maladies », explique le géant américain. Cependant, Google insiste sur le fait l’outil n’a pas vocation à remplacer une vraie consultation chez un spécialiste.

Comment fonctionne l’application ?

Plusieurs algorithmes ont été mis en place pour détecter différentes pathologies épidermiques. Selon la firme, actuellement, l’application peut détecter jusqu’à 288 affections différentes. « Nous avons développé et affiné notre modèle à l’aide d'environ 65 000 images et données de cas d’affections cutanées diagnostiquées, des millions d’images de problèmes de peau et des milliers d’exemples de peau saine, le tout pour différentes catégories démographiques », explique la firme américaine. Il suffit prendre en photo la zone concernée sous trois angles différents. Des questions vous seront ensuite posées sur votre type de peau, l’ancienneté du problème et des questions plus larges sur les symptômes, selon le site Numérama. « Pour chaque pathologie correspondante, l’outil affiche des informations vérifiées par des dermatologues et des réponses à des questions fréquemment posées, ainsi que des images similaires sur le web ».

Cette application est le fruit de trois années de recherche afin que cet outil soit utilisable sur tout type de peau. Elle a passé avec succès la validation clinique et a fait l’objet d’une publication dans la revue Nature Medicine. Ce « dermato de poche » devrait arriver en Europe courant de l’année 2021.

À LIRE AUSSI

Image
GAFA, des géants du Web menacés
Les non-vaccinés discriminés et punis sur les réseaux sociaux
Le virus a tué l’intelligence, la démocratie et nous renvoie aux périodes les plus sombres de l’Occupation. Sur Linkedin, je me suis dans un premier temps fait insulte...
05 avril 2021 - 20:44
Opinions
Image
Google mais aussi Apple, Facebook, Amazon et LinkedIn (Microsoft) sont visés par des plaintes collectives déposées par une association de défense des internautes
Données personnelles : plaintes collectives contre les GAFAM à Paris
Une association française de défense des internautes a annoncé avoir déposé lundi cinq plaintes collectives contre Google, Apple, Facebook, Amazon et LinkedIn (Microso...
28 mai 2018 - 21:05

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.