Iran, Cuba, Syrie : pourquoi Xiaomi a bloqué ses smartphones dans certains pays

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 22 septembre 2021 - 16:16
Image
Xiaomi shipped 28 million smartphones worldwide from January to March, an 88-percent surge year-on-year
Crédits
© GREG BAKER / AFP
La marque de téléphonie chinoise Xiaomi
© GREG BAKER / AFP

Il n’est désormais plus possible d’utiliser les téléphones de la marque chinoise dans certaines régions du monde. Son objectif : lutter contre le marché gris pour protéger les données des utilisateurs.

Des régions visées par des sanctions internationales

Les possesseurs d’un smartphone Xiaomi ne pourront plus l’utiliser dans certains pays comme l’Iran, la Syrie, Cuba, la Corée du Nord ou encore le Soudan.

Une décision prise par Xiaomi pour mettre un terme au « marché gris » existant dans ces pays. Comme l’explique le média chinois Global Times, Xiaomi n’a pas de présence officielle dans ces régions du monde visées par des sanctions internationales. Mais cela n’empêche pas les trafiquants d’importer depuis d’autres pays les smartphones de la marque, qui sont alors revendus et utilisés par les habitants.

La marque dans le viseur des États-Unis

Interrogée suite à ce blocage qu’elle qualifie de « temporaire », l’entreprise de high-tech a déclaré au Global Times souhaiter protéger la sécurité des données de ses utilisateurs, ainsi que les droits du consommateur. Pour certains experts, elle agit aussi en réponse à la pression des États-Unis pour lutter contre le marché gris existant dans ces pays visés par des interdictions et de restrictions au commerce de biens, de technologies ou de services.

Toutefois, a précisé le porte-parole de Xiaomi, ce blocage est désormais terminé car « l’enquête a obtenu des résultats significatifs ». « Les appareils concernés peuvent être déverrouillés dès maintenant. »

Ce n’est pas la première fois que les entreprises de high-tech chinoises sont dans le viseur des États-Unis. L’an dernier, Huawei avait été visée par une enquête pour avoir contourné l’embargo américain contre l’Iran en utilisant une filiale appelée Skycom Tech.

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Mélenchon
Jean-Luc Mélenchon, un désillusionné à la quête de sa VIe République
PORTRAIT CRACHE - De l'UNEF à la fondation de La France Insoumise, le chemin politique de Jean-Luc Mélenchon est un véritable tourbillon de dissidences, de réactions ...
18 mai 2024 - 16:30
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.