La Chine veut s'approprier le futur marché des robots humanoïdes

Auteur(s)
France-Soir
Publié le 09 novembre 2023 - 15:45
Image
Robot humanoïde
Crédits
Aideal Hwa - Unsplash
Aideal Hwa - Unsplash

Selon le ministère chinois de l’Industrie et des Technologies de l’information, les robots humanoïdes "changeront profondément les modes de production et les modes de vie de l’humanité". Aussi l'Empire du Milieu a-t-il prévu de dominer le marché dans les prochaines années.

À partir de 2025, la Chine prévoit de s’organiser pour produire massivement ce type de robots aux traits humains, de sorte qu'elle puisse être le leader du marché d'ici à 2027. Comme le rapporte Le Figaro, "la stratégie vise pour l’essentiel à bâtir un écosystème industriel de taille, comprenant deux à trois géants internationaux, un tissu résistant de petites et moyennes entreprises, ainsi que deux ou trois clusters sur le territoire chinois". Évidemment, il faudra pour cela passer par l'acquisition massive de composants électroniques.

Plus tôt dans l'année, la société chinoise Unitree dévoilait un robot-chien fonctionnant grâce à l'IA, capable de parler. Un peu plus tard, la firme créait un nouveau robot humanoïde "H1", le présentant comme le "robot polyvalent, le plus puissant du monde".

Sans surprise, tous ces projets s'inscrivent dans la guerre économique que la Chine mène contre les États-Unis. Elle ne s'en cache pas et vise la place de numéro un mondial d'ici à 2049, notamment grâce aux marchés technologiques.

Des ambitions qui ne sont pas sans rappeler les projets fous d'Elon Musk, patron de Tesla, xAI, X (Twitter), Neurolink... et créateur du robot humanoïde "Optimus". Bien qu'il assurait que "nous devrions être très préoccupés" par leur développement, il était fier de promettre une "ère d’abondance" assortie d’un "revenu universel élevé". Selon lui, ces robots pourraient "vous suivre partout", tantôt dangereusement, tantôt pour "transformer fondamentalement la civilisation" en faisant le sale boulot à notre place.

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Castex
Jean Castex, espèce de “couteau suisse” déconfiné, dont l'accent a pu prêter à la bonhomie
PORTRAIT CRACHE - Longtemps dans l’ombre, à l’Elysée et à Matignon, Jean Castex est apparu comme tout droit venu de son Gers natal, à la façon d’un diable sorti de sa ...
13 avril 2024 - 15:36
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.