Un assistant vocal basé sur ChatGPT dans nos voitures

Auteur(s)
France-Soir
Publié le 01 février 2024 - 09:40
Image
La peugeot 3008, ici le 6 mars 2017 au salon de l'automobile de Genève, a été désignée voiture europ
Crédits
ALAIN GROSCLAUDE / AFP
La peugeot 3008, ici le 6 mars 2017 au salon de l'automobile de Genève.
ALAIN GROSCLAUDE / AFP

General Motors, Volkswagen, Stellantis... Depuis l'année dernière, les constructeurs automobiles s'intéressent à la question de l'intelligence artificielle. Mercredi 31 janvier, Peugeot a lancé une version pilote de son assistant vocal, augmenté par les capacités de ChatGPT.

"L’IA générative peut à la fois offrir des réponses à des questions précises, par exemple vous indiquer les monuments à visiter dans une ville, vous les présenter et vous y mener en coordination avec le système de navigation. Elle peut aussi animer votre voyage en interagissant avec les occupants, laissant libre cours à votre créativité...", s'est réjoui Peugeot dans un communiqué.

Pour l'instant, le modèle est en phase de test, notamment sur la nouvelle voiture électrique e-3008, mais aussi plusieurs petits utilitaires de la marque française. Ils intégreront l'intelligence artificielle d’OpenAI dans leur ordinateur de bord, comme cela a pu être fait sur les modèles de la marque DS automobiles l'année dernière. L'entreprise mère, Stellantis (fusion de PSA Peugeot-Citroën et Fiat Chrysler Automobiles), a fait savoir que cette augmentation sera déployée dans plusieurs de ses modèles, en France, en Allemagne ou en Grande-Bretagne, et ce sans attendre 2025.

Comme le rapporte Siècle Digital, c'est le constructeur américain General Motors qui avait eu l'idée en premier. Fort de son partenariat avec Microsoft, qui est l’actionnaire principal d’OpenAI, la marque voulait capitaliser au plus vite sur cet outil, désormais "présent dans tous les domaines". Idem pour Volkswagen, qui en a fait sa priorité pour l’année 2024.

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Castex
Jean Castex, espèce de “couteau suisse” déconfiné, dont l'accent a pu prêter à la bonhomie
PORTRAIT CRACHE - Longtemps dans l’ombre, à l’Elysée et à Matignon, Jean Castex est apparu comme tout droit venu de son Gers natal, à la façon d’un diable sorti de sa ...
13 avril 2024 - 15:36
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.