Un robot sexuel "frigide" pour être violé ou "d'à peine 18 ans" qui encouragerait la pédophilie

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 20 juillet 2017 - 21:38
Image
Des robots sexuels.
Crédits
©Capture d'écran
Les robots sexuels à intelligence artificielle se vendent pour environ 8.500 euros (illustration)..
©Capture d'écran
Le fabriquant de robots sexuels True Companion a mis au point des versions personnalisées, dont l'une "n'apprécie pas les avances" et une autre et "si jeune " qu'il faut lui "apprendre" des choses. Certains dénoncent des machines qui encourageraient le viol et la pédophilie.

Cette "innovation" fait déjà scandale aux Etats-Unis. Une compagnie spécialisée dans la conception de robots sexuels a intégré dans son dernier modèle des fonctions qui permettraient de simuler un viol ou qui, selon ses détracteurs, encourageraient la pédophilie, dévoilait mercredi 19 The Independent.

Le robot commercialisé par la société True Companion se nomme Roxxxy. Il est possible de s'offrir ce sextoy high-tech  pour environ 10.000 dolllars (8.600 euros). De taille réelle et personalisable, les Roxxxy peuvent accomplir 50 positions sexuelles différentes.

Mais elles peuvent aussi avoir des personnalités différentes selon le réglage et être donc plus ou moins entreprenante. Parmi ces cinq possibilités on retrouve "Frigide Farrah", une version "réservée et timide" selon le site de True Companion, qui n'apprécierait pas trop le contact physique: "Si vous touchez ses parties intimes, il est plus que probable qu'elle n'appréciera pas vos avances".

Difficile de parler de consentement pour un robot, mais pour beaucoup, cela revient à simuler le viol, et par conséquent à le banaliser voire à l'encourager.

Il en est de même pour la personnalité "Young Yoko", décrite comme ayant "à peine 18 ans" et qui "attend qu'on lui apprenne" des choses. Une version qui encouragerait, elle, la pédophilie.

Entre les tenant de cette théorie et ceux qui au contraire juge que ces produits peuvent servir d'exutoires et donc prévenir les crimes sexuels, le débat fait rage.

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Lang
Sur scène ou en backstage, les spectacles de Jack Lang en politique ne manquent jamais de piment
Dans le sillage de Jack Lang, la politique, la culture et les histoires de mœurs se mêlent dans une drôle d’odeur de soufre. Une ombre plane récurrente, celle des scan...
11 mai 2024 - 09:08
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.