Elon Musk dissout le "conseil de confiance et de sécurité" de Twitter, dénonçant son inaction contre la pédopornographie

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 14 décembre 2022 - 18:00
Image
Twitter - Elon Musk
Crédits
Samuel Corum | AFP | Getty Images
Expliquant que "presque personne ne travaillait sur la sécurité des enfants", Elon Musk veut faire de la lutte contre l'exploitation d'image pédopornographique sa "priorité absolue".
Samuel Corum | AFP | Getty Images

Le « conseil de confiance et de sécurité » de Twitter, organe de modération chargé notamment de surveiller les abus sexuels sur mineurs publiés sur le réseau social, a été dissous le 12 décembre par Elon Musk, qui lui reproche son manque d’action en matière de suppression de contenus pédopornographiques.

« Alors que Twitter entre dans une nouvelle phase, nous réévaluons la meilleure façon d’intégrer des points de vue externes dans le développement de nos produits et de notre politique. Dans le cadre de ce processus, nous avons décidé que le conseil de confiance et de sécurité n’était pas la meilleure structure pour ce faire », peut-on lire dans un courriel adressé aux membres du conseil.

Créé en 2016 et composé d'une centaine de parties prenantes – dont des organisations indépendantes de défense des droits civils, des droits de l'homme et d'autres organisations -, la fonction de conseil consistait notamment à traiter sur la plateforme des problèmes tels que les « discours haineux », l'exploitation des enfants, le suicide, l'automutilation. Celui-ci a été notifié de sa dissolution peu de temps avant une réunion prévue dans la soirée du 12 décembre, selon l’Associated Press.

« Un crime qu'ils aient refusé de prendre des mesures contre l'exploitation des enfants pendant des années »

Le 8 décembre, trois de ses membres avaient décidé de démissionner, souhaitant faire connaitre leur protestation contre la nouvelle politique de modération de Twitter, qui, selon eux, ne lutte pas suffisamment contre les discours dits haineux. Une sortie à laquelle Elon Musk avait répondu par un tweet piqué le 10 décembre, expliquant que c'était « un crime qu'ils aient refusé de prendre des mesures contre l'exploitation des enfants pendant des années ».

Expliquant que « presque personne ne travaillait sur la sécurité des enfants », Elon Musk a souligné sa volonté de faire de la lutte contre l'exploitation d'image pédopornographique sur la plateforme sa « priorité absolue ». Le 10 décembre, Twitter Safety a communiqué sur ses résultats sur ce chantier : en novembre, le nombre de suspensions de comptes de « mauvais acteurs » contenant du matériel d'exploitation sexuelle d'enfants avait augmenté de 57% par rapport à l’année précédente, soit nettement plus que pour tout autre mois depuis début 2022.

« Nous avons amélioré nos méthodes de détection et d'application et étendu nos partenariats avec des organisations qui contribuent à prévenir le trafic de contenu pédopornographique », a précisé la société.

À LIRE AUSSI

Image
Elon Musk a officiellement pris le contrôle de Twitter le 28 octobre 2022
Elon Musk fait de la chasse à la pédopornographie sa priorité sur Twitter
Ce lundi 21 novembre, le nouveau propriétaire de Twitter Elon Musk a envoyé un message clair sur son réseau social : "priority #1" (priorité n°1) à la lutte contre la ...
22 novembre 2022 - 18:55
Politique
Image
Elon Musk
"Personne dans les médias ne s'en soucie" : Musk se demande pourquoi les noms des clients d'Epstein n'ont pas fuité
Elon Musk n’hésite pas à poser publiquement les questions qui fâchent. Pourquoi aucun nom des clients du réseau pédocriminel de Jeffrey Epstein n'a-t-il fuité ? Et pou...
07 juin 2022 - 20:58
Politique
Image
Trump
Twitter Files, partie 5 : la pression des employés pour bannir Trump, considéré comme le “chef d'un groupe terroriste”
Bari Weiss prend le relais avec les Twitter Files. La journaliste, qui collabore avec Matt Taibbi dans la divulgation de ces documents, a publié lundi 12 décembre la s...
13 décembre 2022 - 16:45
Politique

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Anne Hidalgo
Anne Hidalgo : Fluctuat nec mergitur..., quoi que !
PORTRAIT CRACHE - Edile un jour ne rime pas forcément avec idylle toujours. Cela fait 10 ans, presque jour pour jour, que la socialiste Anne Hidalgo est maire de Paris...
06 avril 2024 - 15:39
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.