États-Unis : un article scientifique majeur sur l'origine du Covid “faussé” par Anthony Fauci, selon des Républicains

Auteur(s)
France-Soir
Publié le 08 mars 2023 - 11:46
Image
Anthony Fauci
Crédits
KAMIL KRZACZYNSKI / AFP
Les multiples facettes du Dr. Anthony Fauci.
KAMIL KRZACZYNSKI / AFP

Doit-on s’attendre à un nouveau rebondissement dans l’affaire des “Fauci emails” et la polémique sur l’origine du SARS-CoV-2 ? Une nouvelle preuve accable Anthony Fauci, le directeur de l'Institut national des allergies et maladies infectieuses (NIH), un centre de recherche du département américain de la Santé. Une commission parlementaire républicaine du Congrès a affirmé avoir découvert un nouvel email, suggérant que Dr. Fauci a “poussé” la rédaction d’un article majeur sur l’origine du SARS-CoV-2 de manière à “réfuter la théorie” selon laquelle le virus a fuité d’un laboratoire. 

Plus de 3 200 pages d’emails, qui impliquent Anthony Fauci depuis le 31 janvier 2020, ont été dévoilés en juin 2021 par plusieurs médias américains, dont le Washington Post et Buzzfeed News. Les échanges évoquaient plusieurs questions liées à la pandémie, comme le port du masque, l'efficacité de l’hydroxychloroquine ou surtout, sur l’origine du Sars-CoV-2.  

Les documents, obtenus à travers la Freedom of Information Act (FOIA) qui permet l'accès à des documents administratifs, ont dévoilé l’intérêt que portaient des scientifiques et le directeur du NIH quant à l’hypothèse d’une fuite du Sars-CoV-2 d’un laboratoire.  

Anthony Fauci a été plusieurs fois auditionné au Sénat à propos de la politique officielle anti-Covid après ses révélations, y compris sur les origines du virus. L'une des auditions, en janvier 2022, a d'ailleurs été marquée par un échange houleux entre le conseiller du gouvernement américain et le sénateur républicain Rand Paul.

Ce dernier a accusé Fauci de vouloir "obscurcir la vérité" à propos des origines du coronavirus et du financement, par une autre agence gouvernementale, via l’ONG EcoHealth Alliance, des travaux de l’institut de virologie de Wuhan (WIV). 

“Faussées”, les données sur le pangolin “pas convaincantes” 

Le directeur du NIH a affirmé que son institution n’avait pas financé une recherche de gain de fonction à Wuhan. Ses affirmations répétées n’ont visiblement pas convaincu les représentants républicains, qui sont revenus à la charge en janvier 2022 avec de nouveaux éléments.  

Il s’agissait de neuf autres emails, en relation avec Anthony Fauci, le directeur de l’Institut national des allergies et maladies infectieuses (NAID), le chercheur en médecine tropicale Jeremy Farrar et le généticien Francis Collins. 

Ces courriels démontraient que des scientifiques ont sérieusement évoqué la possibilité que le virus ait été manipulé génétiquement dans un laboratoire. Dans des emails qui remontent à début février 2020, échangés peu après une visioconférence avec Anthony Fauci et Francis Collins, des chercheurs estimaient même les chances que le virus ait été manipulé à “40%” (ndlrPage 5). 

Pourtant, plusieurs de ces chercheurs, dont le nom apparaît dans les courriels, co-signeront en mars 2020 un article, "The proximal origin of SARS-CoV-2", publié dans Nature Medicine et selon lequel est "improbable que le SARS-CoV-2 ait émergé à travers des manipulations en laboratoire". 

Une autre enquête "sur les origines de la COVID-19 et le financement par le gouvernement fédéral de la recherche sur le gain de fonction" a été lancée par le républicain Brad Wenstrup, représentant de l’Ohio, à la mi-février 2023. "Trois faits ont déjà été révélés: que la COVID-19 provient probablement du laboratoire de Wuhan et que le Parti communiste chinois l’a dissimulée, l’argent des contribuables américains était canalisé vers le laboratoire de Wuhan pour réaliser des gains de fonction (...) et le Dr Fauci était au courant de cette information au début de la pandémie", lit-on.  

Les premiers résultats de cette enquête n’ont pas tardé. Dans une note publiée dimanche 05 mars 2023, la commission parlementaire annonce une nouvelle preuve à propos de l’article en question, "The Proximal Origin of SARS-CoV-2".

Selon ce document, trois jours après la visioconférence du 01 février 2020, "quatre de ses participants ont rédigé l’article et envoyé un brouillon à Fauci et Collins". Plus de deux mois plus tard, ce dernier a envoyé un email au Dr. Fauci afin de lui demander si le NIH était en mesure "d’écarter" l’hypothèse d’une fuite de laboratoire.  

En août 2021, l’Institut de recherche Scripps affirmait à des membres du Congrès que le Dr. Andersen, l’un des auteurs de cet article, "a 'objectivement' enquêté sur les origines du COVID et que le Dr Anthony Fauci n'a pas tenté d'influencer son travail". 

Interrogé dans une interview de The New York Times sur sa volte-face quant à l’origine du coronavirus, le Pr Kristian Andersen a affirmé avoir examiné avec ses pairs "les données des coronavirus trouvés chez d'autres espèces, telles que les chauves-souris et les pangolins, qui ont démontré que les caractéristiques qui semblaient d'abord uniques au SARS-CoV-2 étaient présentes dans d'autres virus apparentés”.  

Pourtant, à en croire la commission parlementaire républicaine (pages 4-5), "l’article faisait l’objet d’un examen par les pairs avec Nature Medicine” et” Andersen n’a pas trouvé les données sur le pangolin convaincantes (...) en privé, le Dr Andersen ne croyait pas que les données sur le pangolin réfutaient une théorie de fuite de laboratoire, bien qu'il l'ait dit publiquement".  

"Nous ne saurons peut-être jamais" 

Un changement d’avis qui ne s’expliquerait, selon la note, que par une "intervention", celle de Fauci, qui a "poussé" à rédiger un article "réfutant" la théorie des fuites en laboratoire. "Les auteurs de cet article ont faussé les données disponibles pour atteindre cet objectif", lit-on.  

Le 26 février, le quotidien économique américain The Wall Street Journal a annoncé que le Département de l'Énergie des États-Unis considère désormais la fuite de laboratoire comme l’origine du Covid-19 " la plus probable".  

Une information à laquelle Anthony Fauci n'a pas manqué de réagir, campant sur ses positions. "Je ne vois pas de données sur une fuite en laboratoire. Cela ne veut pas dire que cela n’aurait pas pu se produire (...) Nous devons tous garder l’esprit ouvert à toutes les possibilités (...) nous ne saurons peut-être jamais l’origine de la pandémie", a-t-il déclaré au Boston Globe.  

La commission parlementaire dirigée par Brad Wenstrup tiendra sa première audience sur la question ce mercredi 08 mars.

À LIRE AUSSI

Image
Anthony Fauci, le 6 avril 2020 à Washington
Des documents militaires contredisent le témoignage sous serment d’Anthony Fauci
Depuis la fuite des courriels d’Antony Fauci au printemps dernier, de forts soupçons pesaient sur celui qui est en charge de la politique sanitaire pour la Maison-Blan...
14 janvier 2022 - 18:30
Société
Image
Laboratoire P4 Wuhan
En pleine crise diplomatique avec la Chine, les États-Unis relancent la piste de la fuite de laboratoire à l'origine du Covid 
Dimanche 26 février, le quotidien économique américain The Wall Street Journal a annoncé que le Département de l'Énergie des États-Unis considère désormais la fuite de...
03 mars 2023 - 11:00
Politique
Image
Anthony Fauci
Anthony Fauci : acculé lors d'une audition au Sénat, il continue de nier
Lors d'une audition au Sénat américain le 20 juillet, le sénateur républicain Rand Paul et le Dr Anthony Fauci, directeur de l'Institut national des allergies et des m...
24 juillet 2021 - 15:11
Politique

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
bayrou
François Bayrou, baladin un jour, renaissant toujours
PORTRAIT CRACHE - François Bayrou, député, maire de Pau et plusieurs fois ministres, est surtout figure d’une opposition opportuniste. Éternel candidat malheureux à la...
20 avril 2024 - 10:45
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.