Une situation "préoccupante" des nappes phréatiques en juillet, avertit le BRGM

Auteur:
 
AFP - Paris
Publié le 11 août 2022 - 17:35
Mis à jour le 12 août 2022 - 13:58
Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Presse)
Image
La situation est "préoccupante" pour un grand nombre de nappes phréatiques en France métropolitaine, selon le bulletin du Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM)
Crédits
AFP/Archives - GUILLAUME SOUVANT
La situation est "préoccupante" pour un grand nombre de nappes phréatiques en France métropolitaine, selon le bulletin du Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM)
AFP/Archives - GUILLAUME SOUVANT

La situation est "préoccupante" pour un grand nombre de nappes phréatiques en France métropolitaine en juillet, en raison d'une recharge en eau "nettement inférieure à la normale" pendant l'hiver et de la sécheresse historique en cours, selon le bulletin du Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) publié jeudi.

"En juillet, la vidange se poursuit et l'ensemble des nappes observent des niveaux en baisse", indique le BRGM. "Ce constat n'est pas étonnant, compte tenu de l'absence de précipitations", selon l'établissement public français géologique, qui note toutefois que le niveau de la vidange ralentit "sur de nombreuses nappes, conséquences probables des pluies de fin juin et de la diminution des prélèvements" grâce aux restrictions ordonnées dans la quasi-totalité des départements.

"La situation demeure cependant préoccupante pour un grand nombre de nappes qui affichent des niveaux bas à très bas", en particulier dans le "centre-ouest (Poitou, Brenne, Maine, Touraine)" et dans le "sud-est (Bas-Dauphiné, Provence et Côte d'Azur)".

"Les niveaux sont peu satisfaisants", insiste le BRGM.

Juillet 2022 a été en France le mois avec le moins de précipitations (9,7 millimètres) depuis mars 1961 (7,8 mm), et le mois de juillet le plus sec jamais enregistré par Météo-France, les relevés remontant à 1959.

Malgré des orages et de la pluie attendue à partir de dimanche, ces "pluies ne devraient pas réussir à s'infiltrer en profondeur", les sols trop secs favorisant le ruissellement, explique le BRGM.

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.