Rémi Tell : un recul pour un combat qui doit se structurer

Rémi Tell : un recul pour un combat qui doit se structurer

Publié le 27/04/2022 à 19:40
F. Froger / Z9, pour FranceSoir
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Une page se tourne pour Rémi Tell, fondateur de "Peuple libre", un collectif qui s'est illustré dans le combat contre le "covidisme" : il annonce prendre du champ, sans renier ni perdre de vue son engagement. Une prise de recul exposée dans un message par lequel il fait le bilan d'un combat douloureux et donne quelques pistes pour qu'il se poursuive ou renaisse plus fort.

Voir aussi : Message aux Français libres

Une démission, une résignation ? Il s'en défend, expliquant que s'il est temps pour lui d'acter les limites de cet engagement, le sien et celui de tous ceux qui l'ont suivi ou partagé, c'est pour mieux le refonder, le structurer autour des trois impératifs qu'il dessine dans son message.

L'élaboration d'un support doctrinal, d'abord : la reconquête des libertés est une matrice bien plus large, estime-t-il, qu'un simple plus petit dénominateur commun entre des compagnons de lutte que tout opposerait par ailleurs, et elle embrasse beaucoup d'enjeux présents et à venir. Ensuite, la structuration d'un "écosystème de subsistance" : le nerf de la guerre n'est pas à négliger. Enfin, s'investir dans une approche de "disruption" médiatique, qui permette de surmonter les obstacles du système à la communication de ces mouvements.

Il estime que "le pire est devant nous", mais Rémi Tell n'est pas abattu pour autant. Constatant que cette mobilisation n'a pas réussi à atteindre aussi largement qu'attendu les Français, il n'en veut pas à ceux que cette résistance n'a pas réussi à toucher, convaincu que "l'expérience leur ouvrira les yeux". "La mort de ce système est déjà annoncée, la question est de savoir quand et à quel prix" : le prix étant potentiellement élevé, "nous devons nous organiser" et faire un "travail de fond systémique".

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Rémi Tell était présent sur le plateau de FranceSoir le 27 avril 2022.

Newsletter





Commentaires

-

Je m'abonne à la Newsletter FranceSoir