"Macron porte une lourde responsabilité": Yves Pozzo di Borgo sur le conflit Russie-Ukraine

"Macron porte une lourde responsabilité": Yves Pozzo di Borgo sur le conflit Russie-Ukraine

Publié le 25/03/2022 à 12:25
F. Froger / Z9, pour FranceSoir
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Ancien sénateur centriste et vice-président de la commission des Affaires étrangères et militaires, Yves Pozzo di Borgo a une expérience de plusieurs dizaines d’années en politique française et internationale. Il vient aujourd’hui partager son analyse sur la situation ukrainienne, remettant l’histoire au centre du village et questionnant le rôle des diverses parties. 

Sans concession aucune, il regrette la position de l’Europe dans la crise ukrainienne et porte un jugement sévère sur le rôle d'Emmanuel Macron, tout en condamnant l’acte de guerre du président russe. Il juge par ailleurs que le peuple français paiera le prix de ce conflit, "que nous aurions pu éviter", et regrette que le rôle et les responsabilités des gouvernants français ne soient pas plus présents dans les débats pour la présidentielle.

Selon lui, l’Europe aurait pu être au rendez-vous de l’histoire grâce à la bonne gestion du conflit ukrainien. À l'en croire, le Vieux continent avait tous les éléments en main pour une gestion optimale, mais n'a pas su saisir l'opportunité. L'ancien sénateur met ainsi le doigt sur certaines erreurs, soulignant notamment la fois où l’Europe a prêté 17 milliards à l’Ukraine, sans que ce dernier soit assorti du respect des accords de Minsk.

En plus de ses analyses, Yves Pozzo di Borgo nous confie quelques-unes de ses anecdotes, sur ses voyages avec le président Hollande en Russie ou sur les échanges musclés de 2008 entre Vladimir Poutine et Nicolas Sarkozy. Ils échangeaient alors au sujet de l’entrée de l’Ukraine dans l’OTAN, question à laquelle le président Sarkozy avait donné son assurance au président Poutine que cela ne se ferait pas.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Yves Pozzo di Borgo, sur le plateau de FranceSoir le 23 mars 2022.

Newsletter





Commentaires

-

Je m'abonne à la Newsletter FranceSoir