Déni de justice à la CJR  : Perronne et Azalbert déposent plainte contre ses sept magistrats

Auteur(s)
France-Soir
Publié le 06 novembre 2023 - 17:11
Image
Perronne Azalbert
Crédits
France-Soir
Christian Perronne et Xavier Azalbert ont déposé, le 3 novembre 2023, une nouvelle plainte, cette fois contre sept magistrats de la Cour de justice de la République.
France-Soir

REPORTAGE - Le professeur Christian Perronne et Xavier Azalbert avaient déposé plainte le 6 octobre 2023 contre le ministre de la Santé pour des propos tenus sur France Inter au micro de Léa Salamé le 3 octobre. En effet, à l’occasion du lancement de la campagne de vaccination, le ministre de la Santé avait déclaré à la journaliste : "Les vaccins contre la Covid sont efficaces" et qu’il n’y avait "pas d’effets secondaires". Le ministre n’est pas resté à une dose de plainte, deux doses supplémentaires ont été déposées par des collectifs ou associations pour des motifs identiques.

Par un courrier en date du 16 octobre 2023, reçu le lundi 30 octobre 2023, la Cour de justice de la République informait les parties "classer sans suite la plainte" car celle-ci "ne comporte pas d’éléments de nature à caractériser un crime ou un délit commis par le ministre dans l’exercice de ses fonctions".

Cette décision est étonnante tant sur la forme que sur le fond.

Sur le fond, Christian Perronne et Xavier Azalbert avaient fait valoir des arguments factuels sans faille que le ministre ne peut ignorer. A savoir que :

  • L’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament) avait recensé plus de 200 000 effets secondaires de la vaccination Covid dont 25% de grave ;
  • L’ONIAM (Office national d’indemnisation des accidents médicaux) a déjà indemnisé plus de 70 victimes des effets secondaires de la vaccination covid (déclaration au Sénat du directeur de l’ONIAM après  une question de la sénatrice Muller-Bronn) ;
  • L’OPECST (Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques), lors de l’enquête sur les effets secondaires, a reconnu ces derniers et le pharmacien Amine Umlil a rappelé les règles qui s’imposent pour de tels produits pharmaceutiques ; 
  • Dans le monde entier et notamment au Royaume-Uni, l’efficacité des vaccins est fortement remise en cause et les effets secondaires sont avérés ;
  • Azalbert et Perronne, administrateurs de l’association Bon Sens, ont fait une intervention volontaire dans la demande de Laurent Toubiana qui souhaitait obtenir les chiffres des décès toutes causes par statut vaccinal et tranche d’âge, ce que le ministère de la Santé se refuse à fournir, prétextant un dérangement du service.

Sur la forme, la CJR n’a pas fourni le rapport évoqué dans la décision. Christian Perronne et Xavier Azalbert et Perronne avaient fait la demande de ce rapport. Aucune réponse à ce jour.

Cependant, la décision de la CJR ne comprend aucune motivation. Et c’est bien là le problème principal, une décision de justice se devant d’être motivée afin d’éviter l’arbitraire (ceci est prévu tant par le Code civil que le Code pénal). La motivation permet aux parties de comprendre la décision. Dans le cas présent, la décision de justice de la CJR est donc incompréhensible, constituant ainsi un déni de justice. En outre, la décision rendue ne comprend aucune voie de recours. 

Refuser de rendre la justice et persévérer dans son déni après avertissement ou injonction de ses supérieurs est puni de 7 500 euros d'amende et de l'interdiction de l'exercice des fonctions publiques pour une durée de cinq à vingt ans.

Entre-temps, le ministre de la Santé a récidivé par deux fois après sa déclaration à France Inter, une fois en la confirmant par un tweet, puis le 3 novembre à travers une communication du ministère de la Santé disant que les vaccins étaient sans risque.


Devant ce qui s’apparente à une récidive du ministre de la Santé sur un sujet aussi important, Christian Perronne et Xavier Azalbert se sont présentés le vendredi 3 novembre au poste de police rue Fabert dans le VIIe arrondissement pour déposer une plainte contre les sept magistrats ayant rendu la décision de la CJR (la composition de la CJR a été renouvelée le 18 octobre, NDLR) : la présidente Nicole Planchon, Monique Saliou (Cour des comptes), Claude Bellenger (Cour de cassation), Edmond Honorat (Conseil d’Etat), Vincent Feller (Cour des comptes), Alain Ménéménis (Conseil d’Etat) et Vincent Turbeaux (Cour de cassation).

Retrouvez la déclaration de Christian Perronne et Xavier Azalbert à leur sortie du commissariat de police, où ils ont été très bien reçus par un officier qui leur a confirmé que les policiers, même s’ils n’avaient pas eu d’obligation, avaient bien fait l’objet d’une « forte incitation » à se faire vacciner. 

 

 

À LIRE AUSSI

Image
Aurélien Rousseau
Nouvelle dose de plainte pour le ministre de la Santé, Aurélien Rousseau, suite à ses propos mensongers
Le 6 octobre 2023, le professeur Perronne et Xavier Azalbert, directeur de la rédaction et de la publication de France-Soir déposaient plainte à la CJR (Cour de justic...
12 octobre 2023 - 13:29
Société
Image
Aurélien Rousseau
Aurelien Rousseau visé par une plainte à la CJR pour tentative d’escroquerie au consentement à la vaccination Covid-19
Le professeur Perronne et Xavier Azalbert, directeur de la rédaction et de la publication de France-Soir ont déposé plainte à la CJR (Cour de justice de la République)...
06 octobre 2023 - 16:23
Société
Image
Perronne
Covid, super-variant, vaccination, retour du masque... : "Ils continuent leur campagne de peur". Entretien avec le Pr Christian Perronne
ENTRETIEN ESSENTIEL - Le Covid est de retour. C'est en tout cas ce qu'une récente campagne médiatique affirme. Le 1er septembre dernier, France-Info évoque lors de son...
22 septembre 2023 - 16:30
Vidéos

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
bayrou
François Bayrou, baladin un jour, renaissant toujours
PORTRAIT CRACHE - François Bayrou, député, maire de Pau et plusieurs fois ministres, est surtout figure d’une opposition opportuniste. Éternel candidat malheureux à la...
20 avril 2024 - 10:45
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.