Arabie Saoudite : en lutte contre les préjugés, les femmes se mettent à la pole dance

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 17 octobre 2022 - 15:15
Image
Les Saoudiennes se battent contre les préjugés en s'initiant à la pole dance
Crédits
Capture d'écran AFP
En Arabie Saoudite, trois studios proposent des cours de pole dance aux femmes
Capture d'écran AFP

La pole dance comme activité de loisir pour des Saoudiennes ? L’image est inédite et montre que dans un pays ultra-rigoriste, les femmes continuent à lutter pour leur émancipation.

Dans un pays où les femmes doivent être couvertes de la tête aux pieds par une abaya, où la pratique du sport pour elles est, d’une manière générale, découragée, l’image est surprenante… Et a quelque chose d’encourageant. À Riyad, trois salles de sports proposent aujourd’hui des cours de pole dance.

Il y a cinq ans, raconte la propriétaire d’un studio de pole dance interviewée par l’AFP, « nous n’y aurions jamais songé. On se limitait à chercher un endroit pour faire du yoga ou des choses très faciles. »

Si la répression politique vis-à-vis des militantes féministes notamment est encore féroce, les autorités saoudiennes cherchent à adoucir leur image auprès de la communauté internationale.
Cela passe notamment par la pratique de l'activité physique. « Nous avons commencé les cours de pole dance il y a deux ans, dès l’ouverture de notre salle de sport. Au début, il y avait un problème dû au faible nombre d’entraîneurs. Nous avons dû faire plusieurs sessions pour former certaines coachs, afin d’en avoir qui puissent en former d’autres ».

Cependant, pour les élèves, il faut encore passer outre les réticences des proches et leur faire comprendre que la pratique de cette discipline issue de l’univers du strip-tease n’a rien de dégradant, comme l’explique Nada au micro de l’AFP : « Quand j’ai dit à mes parents [que je voulais commencer] la pole dance, ils étaient totalement contre. Puis, après quelques leçons, je leur ai montré les vidéos et leur ai dit que se hisser sur une barre n’était pas une chose facile. D’ailleurs, quand je suis triste, je n’arrive pas à me hisser, et c’est le contraire quand je suis heureuse. »

 

À LIRE AUSSI

Image
Des manifestants devant l'ambassade d'Arabie saoudite à Paris brandissent des pancartes en soutien à trois militantes saoudiennes des droits des femmes, le 8 mars 2019
Arabie saoudite: des militantes de la cause des femmes au tribunal
Le procès de dix militantes saoudiennes de la cause des femmes s'est ouvert mercredi devant un tribunal pénal de Ryad, braquant une nouvelle fois les projecteurs sur l...
13 mars 2019 - 17:18
Image
"Ça pourrait être moi": la révolte d'Iraniennes de la diaspora après la mort de Mahsa Amini
Des Iraniennes qui osent manifester têtes nues en brandissant leurs voiles, en les brûlant ou en scandant le mot "Liberté" malgré la répression à travers leur pays: le...
22 septembre 2022 - 10:30
Image
Compétition de pole dancing, discipline mêlant danse et acrobaties autour d'une barre, initialement pratiquée par des strip-teaseuses, à Los Angeles le 8 avril 2017
Chine: une "pole dance" à l'école fait scandale
Désireuse d'animer la rentrée des classes, la directrice d'une école maternelle chinoise a invité... une artiste de pole dance. Un spectacle en petite tenue qui a indi...
04 septembre 2018 - 12:10

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.