Mort du photographe arlésien Lucien Clergue

Voile noir sur la photo

Mort du photographe arlésien Lucien Clergue

Publié le :

Samedi 15 Novembre 2014 - 17:21

Mise à jour :

Dimanche 16 Novembre 2014 - 16:10
Le photographe Lucien Clergue, créateur des Rencontres d'Arles, est mort ce samedi 15 à l'âge de 80 ans. Ami de Picasso et de Manitas de Plata, il a été le premier photographe à être élu membre de l'Académie des beaux-arts de l'Institut de France.
©Ginies/Sipa
PARTAGER :
-A +A

C'est un grand nom de la photographie qui s'en va. Le photographe Lucien Clergue s'est éteint, ce samedi 15, à l'âge de 80 ans, des suites d'une longue maladie. Né à Arles en 1934, il avait fondé en 1969, avec son ami l'écrivain Michel Tournier, le festival international de photographie des Rencontres d'Arles, la plus grande manifestation dédiée à la photo en Europe. Chaque année, du mois de juillet à septembre, l'évènement attire des milliers d'amateur et de touristes français comme étrangers. En 2014, le festival avait notamment rendu hommage à son fondateur par une grande exposition.

Connu pour ses nus et ses paysages de Camargue, ce grand monsieur a été le premier photographe à être élu membre de l'Académie des beaux-arts de l'Institut de France (2007) dont il fut président en 2013. Il est également à l'origine de la création de l'Ecole Nationale Supérieure de la Photographie d'Arles en 1982.

Lucien Clergue "s'est battu pour que la photo soit reconnue en tant qu'Art en France", a souligné sa fille Anne, qui a annoncé son décès. Figure majeure de la photographie en France, cet autodidacte à la barbe blanche est mort dix jours après son grand ami, le guitariste Manitas de Plata, dont il a lancé la carrière internationale en jouant les intermédiaires avec des producteurs américains. "Il retrouve Manitas de Plata, Cocteau et Picasso au ciel" , a ajouté sa fille rappelant la longue amitié entre son père et ses personnalités.

Auteur de quelque 800.000 photographies et de 75 ouvrages, il a fréquenté les plus grands noms du XXe siècle dont Picasso, qui lui avait ouvert les portes de la photographie. A l'époque, en 1953, le jeune amateur avait abordé le peintre à la sortie des arènes d'Arles pour lui montrer ses travaux. Picasso avait accepté et l'avait encouragé. Leur amitié durera près de 30 ans, jusqu'à la mort du maître en 1973. Le livre Picasso mon ami (Ed. Plume) retrace notamment les moments importants de leur relation.

Encore aujourd'hui, une partie de l'oeuvre de Lucien Clergue est exposée au musée Réattu d'Arles jusqu'au 4 janvier 2015.

Lucien Clergue en 2009.

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:


Commentaires

-